Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Careme-et-Paques-a-Lille.html
    Carême et Pâques à Lille

Carême et Pâques à Lille

En 2017, les chrétiens orientaux et occidentaux avaient l’opportunité de fêter la résurrection du Christ le même jour.

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er juillet 2017

En 2017, les chrétiens orientaux et occidentaux avaient l’opportunité de fêter la résurrection du Christ le même jour [1] partout dans le monde. Le Conseil d’Églises chrétiennes en France a encouragé, dans un communiqué, les disciples du Christ de proclamer ensemble Sa victoire, devenu la leur, « particulièrement en cette année de commémoration de la Réforme ». Plusieurs manifestations œcuméniques se sont déroulées dans de nombreuses villes françaises [2] également lors du carême. Voici une d’entre elles.

À Lille, l’Église catholique a proposé aux Églises anglicane, protestante unie et orthodoxe, de s’associer aux conférences de Carême de la Cathédrale Notre-Dame de la Treille et de vivre pendant la semaine sainte des temps ensemble. Il s’agissait de mettre en lumière un signe joyeux d’unité : en 2017 tous les chrétiens fêtaient Pâques à la même date.

C’est le thème de la paix (« La paix soit avec vous »), qui a servi de fil conducteur à cette montée commune vers Pâques. Notamment parce qu’en avril 2018, un grand rassemblement international et oecuménique « centenaire pour la paix » aura lieu à Arras [3]. Nous voulions l’annoncer et le préparer.

Le thème de la paix a été abordé sous différents angles par des intervenants de différentes Églises lors des six conférences de carême :

Paix et famille : Pieter, pasteur baptiste et Violaine Le Roux, son épouse catholique, tous deux au service de la communauté du Chemin Neuf, ont témoigné comment par la prière et le pardon vécus en famille, ils apprenaient avec leurs enfants à vivre en paix et se sentaient envoyés en mission dans le monde.

Paix et création : Si la paix est don de Dieu, elle est aussi son commandement, nous a rappelé Martin Kopp, luthérien et porte-parole de l’écologie chrétienne. Pour faire face à la menace qui pèse sur la création, nous avons à choisir un style de vie simple et solidaire, joyeux et fructueux !

Paix et Europe : Face aux égoïsmes qui ruinent actuellement l’Europe, David Fieldsend qui représente l’archevêché de Canterbury à la communauté européenne, n’a pas voulu laisser de place au désespoir : « rien n’est impossible si nous nous
adressons à Dieu dans la prière » a conclu ce prédicateur membre d’un ordre franciscain anglican.

Paix et non-violence : Neal Blough de l’Église mennonite a présenté la non-violence comme étant le chemin qui vaincra de manière concrète le mal et la violence. Il a mis en avant notre identité chrétienne, se demandant si elle ne nous invitait pas à aller plus loin que nos identités nationales pour faire partie d’un réseau chrétien mondial, désamorçant violence et guerre.

Paix et laïcité : Carol Saba (porte-parole de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France) a plaidé pour « une meilleure organisation publique, intelligente et coopérative des rapports entre le politique et le religieux au sein de nos sociétés laissant une grande marge aux acteurs de la société pour contribuer positivement à l’enrichissement des débats et du bien commun sociétal... garant de la paix ».

Paix et chrétien d’Orient : Alors qu’en ce dimanche des rameaux, des églises coptes venaient d’être victimes d’attentats en Égypte, Monseigneur Pascal Gollnish, directeur général des OEuvres d’Orient, a rappelé combien « le martyre commun des chrétiens est le signe le plus convaincant de l’œcuménisme aujourd’hui ».

Ces conférences ont été suivies par un temps de prière animé par l’Église de chaque intervenant.

Jeudi saint :
(À « La Passerelle », lieu oecuménique d’accueil et de silence dans le centre commercial d’Euralille) Mgr Ulrich et le Pasteur Jan Albert Roetman ont participé au geste du lavement des pieds au cours d’un temps de prière autour de l’exposition éphémère « la sainte cène » de Philomène Zeltz.

Vendredi saint :
Méditant les 7 paroles du Christ en Croix, nous avons pris le temps de marcher ensemble d’Église en Église (églises orthodoxe, catholique, anglicane, temple). Nous avons fait une halte dans chacune d’entre elles pour découvrir en ce jour pas comme les autres, la liturgie d’autres fidèles du Christ.

Samedi saint :
Chacun, chez lui, a pu prier avec le livret « chemin spirituel du samedi saint » émaillé de différentes méditations écrites par des représentants des différentes Églises de l’agglomération lilloise.

Dimanche de Pâques :
Tous ensemble nous avons proclamé la Résurrection sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de la Treille et goûté la joie et la paix de la rencontre, fruits de la résurrection de notre Seigneur.

Anne-Laure de La Roncière
Déléguée diocésaine
à l’œcuménisme, Lille

Notes

[1C’est pour la septième fois depuis le début du XXIe que les calendriers julien et grégorien s’accordent sur la date de la célébration de la Fête des fêtes à l’instar des années 2001, 2004, 2007, 2010, 2011 et 2014. La prochaine date commune aura lieu seulement le 20 avril 2025.

[2À Lyon, par exemple, sur l’invitation du cardinal Philippe Barbarin, sont intervenus du 5 mars au 2 avril 2017, Monseigneur Norvan Zacharian, primat émérite de l’Église apostolique arménienne de France, Mgr Emmanuel, président de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, Mme Élisabeth Gangloff-Parmentier, professeur à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Genève et Louis Schweitzer, pasteur de la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France et professeur d’éthique à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine. Les conférenciers ont répondu à deux questions : « Comment voyez-vous l’unité de l’Église que nous professons dans le Credo ? De quelle manière pensez-vous qu’elle puisse et doive progresser ? ». L’ensemble des interventions vient d’être publié aux éditions Parole et Silence sous l’intitulé Je crois en l’Église une.

[3Cette rencontre internationale « pour une paix juste », à laquelle est associé en particulier le diocèse de Canterbury (jumelé à celui d’Arras) aura lieu du 18 au 22 avril 2018. Un colloque à l’Institut catholique de Lille, un grand concert, des rassemblements œcuméniques à Arras, Lille et à l’Anneau de la mémoire de Notre-Dame de Lorette (le seul mémorial international construit en France pour le centenaire de la Première guerre mondiale) sont au programme.


Document