Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Conference-oecumenique-sur-les-chretiens-en-Palestine-et-Israel.html
      Conférence œcuménique sur les chrétiens en Palestine et Israël

Conférence œcuménique sur les chrétiens en Palestine et Israël

4 mars 2016 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 4 mars 2016
  • 0 vote

La Fédération protestante de France [FPF], en collaboration avec l’association œcuménique les « Amis de Sabeel France » a organisé le 4 mars 2016 une conférence-débat sur le sujet « Les chrétiens en Palestine et en Israël aujourd’hui : témoignages et défis », qui s’est tenue à la Maison du protestantisme. Le pasteur François Clavairoly, président de la FPF, a inauguré l’événement en soulignant que les chrétiens en France ont besoin d’être « mis à jour » sur l’actualité au Moyen Orient, telle qu’elle est « vue par des témoins chrétiens » sur place. Selon Munib Younan, président de la Fédération luthérienne mondiale et évêque luthérien de Jordanie et de la Terre Sainte, l’avenir du christianisme sur ces terres se trouve « dans une paix inscrite dans la justice au Moyen Orient ». Aussi, ce n’est pas les droits des minorités qui doivent être promus, mais « une citoyenneté égale pour tout le monde ». Il a aussi souligné l’importance des écoles, des universités et des hôpitaux chrétiens dans ce processus, qui accueillent davantage de musulmans que de chrétiens, en participant ainsi activement à la promotion d’une société ancrée dans la paix. Pour le recteur du séminaire patriarcal latin de Beit Jala, près de Bethleem, le père Jamal Khader, les liens entre les Églises en Palestine et celles en France doivent être renforcés non seulement au niveau de l’aide humanitaire, mais avant tout, en vue du rétablissement de la paix dans ces pays. Michel Nseir, responsable du programme spécial du Conseil œcuménique des Églises pour le Moyen-Orient, a présenté, l’interdépendance des membres du corps du Christ (cf. II Co 12, 26-27) en insistant sur « l’impératif évangélique de solidarité » comme antidote à la souffrance de l’un des membres, qui est finalement celle de l’ensemble du corps. (d’après protestants.org)

Photo : © FPF
Jamal Khader, Munib Younan, Sibylle Klumpp (ayant fait la synthèse de la conférence) et Michel Nseir.


Document