Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Huitieme-festival-du-theatre-biblique.html
        Huitième festival du théâtre biblique

Huitième festival du théâtre biblique

10–17 octobre 2015 / Clermont-Ferrand

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 octobre 2015
  • 0 vote

Du 10 au 17 octobre 2015 la huitième édition du festival du théâtre biblique a eu lieu dans les départements du Puy-de-Dôme et de l’Allier. Cet événement culturel, qui existe depuis 2001, est également soutenu par l’Église protestante unie de Clermont-Auvergne et le diocèse catholique de Clermont. Dix-sept spectacles pour environ vingt représentations ont été programmés, auxquels s’est ajoutée une trentaine de manifestations dans les établissements scolaires ainsi qu’en milieu hospitalier et carcéral. Leur seul objectif était de « montrer que la Bible ne cesse d’être d’actualité pour nos contemporains ». Ainsi, Saïd Oujibou, comédien et pasteur évangélique, a revisité et actualisé avec humour la parabole « Le fils prodigue ». Dans le cadre du 60e anniversaire de la disparition de Paul Claudel, La Clairière, troupe de Pontarlier, a donné « L’annonce faite à Marie », tout en interprétant « Genèse », un spectacle sur la Création, joué au Festival d’Avignon. L’espagnol Carlos Martinez a mimé des scènes bibliques. « Joseph, père adopté », fut une pièce écrite spécialement pour le festival par Alain Combes, sur le thème de la famille et la paternité, le respect des différences, l’accueil du plus faible, ainsi que la foi et l’espérance dans un environnement hostile. De jeunes acteurs de troupes locales ont conçu et interprété « La foi de Thomas », « Le souffle de l’Esprit » et « Jean le bien-aimé ». La comédie musicale « Jonas », créée par Jocelyne et Étienne Tarneaud, a été appréciée par plus de 500 spectateurs. La manifestation, qui comprenait un temps de prière et de méditation, auquel se sont joints aussi des chrétiens orthodoxes, a été clôturée par le « Cantique des Cantiques », interprété par une troupe corse. (d’après Guy Darmet)


Document