Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Identite-chretienne.html
      Identité chrétienne

Identité chrétienne

N° 186 (avril 2017) : sommaire et éditorial

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 31 mars 2017

Revue Unité des Chrétiens, n° 186 (avril 2017)

Sommaire

ÉDITORIAL : Qui suis-je ? (Emmanuel GOUGAUD)

ESSENTIEL : Deux semaines de prière au mois de janvier en ignorance mutuelle, en échange de dons ou en compétition ? (Jane STRANZ)

DOSSIER : Identité chrétienne

Incertitudes ultramodernes et responsabilité des Églises (Jean-Paul WILLAIME)

Le sociologue Jean-Paul Willaime livre un panorama passionnant de la société française à l’aune du rapport entre religions, vie sociétale et laïcité. Il introduit la théorie de l’ultra-modernité, comme paradigme du rapport du christianisme au monde.

Face au défi de l’heure (Jean-François COLOSIMO)
Essayiste, éditeur, Jean-François Colosimo répond et prolonge la réflexion de Jean-Paul Willaime. Analysant les origines des nihilismes contemporains, il les associe aux nouveaux fondamentalismes religieux. Il invite à retrouver la spécificité de l’eschatologie chrétienne pour repenser le rapport au monde du christianisme.

Imaginer la mission de l’Église dans la société actuelle (Henri-Jérôme GAGEY)

Recevant lui aussi l’intervention de Jean-Paul Willaime, le théologien Henri-Jérôme Gagey répond en désignant les ambiguïtés de la société contemporaine. Il appelle de ses vœux l’émergence d’une nouvelle apologétique, en son sens le plus noble. Il la fonde sur l’expérience de la rencontre du Christ dans l’évangile de la marche sur les eaux.

RENDEZ-VOUS avec Dagmar Heller

JALONS SUR LA ROUTE DE L’UNITÉ : Novembre 2016 - janvier 2017

LECTURE

AGENDA


Editorial

Qui suis-je ?

Il y bientôt trente ans, les responsables des principales Églises et communautés chrétiennes de France ont créé le Conseil d’Églises chrétiennes en France (CÉCEF). Sa vocation est de promouvoir toutes les démarches et initiatives favorisant l’unité des chrétiens. Ainsi, par exemple, notre revue est placée sous son patronage. De même, le CÉCEF permet à ses membres de se rencontrer et de prier ensemble en se mettant à l’écoute de la Parole de Dieu. Sans se substituer aux instances décisionnelles des Églises et communautés, il offre un espace de réflexions, d’analyses et de débats. Il prend régulièrement des initiatives comme par exemple l’attribution d’un prix œcuménique à un jeune théologien [1]. Dans ce numéro, nous lirons le message du CÉCEF pour Pâques. Il invite les chrétiens à se rassembler pour proclamer ensemble la Résurrection du Seigneur puisque nous fêtons Pâques le même jour : le 16 avril 2017.

Régulièrement, les membres du CÉCEF invitent et écoutent des intervenants, théologiens, philosophes, universitaires, pasteurs de terrain, acteurs de la société civile. Il s’agit de toujours mieux connaître le monde contemporain, ses beautés et ses complexités, pour mieux lui proposer la foi chrétienne. En vue des échéances électorales de 2017 et à l’aune de leurs expériences locales concrètes de pasteurs, les participants à l’assemblée du CÉCEF, le 11 mai 2016 ont invité le sociologue Jean-Paul Willaime. Il y a dressé un vaste panorama de la sociologie religieuse française contemporaine. Il l’a confrontée à sa théorie de « l’ultra-modernité ». Le 16 novembre 2016, l’assemblée du CÉCEF s’est à nouveau réunie autour de deux théologiens : Henri-Jérôme Gagey, catholique et Jean-François Colosimo, orthodoxe. Ils étaient invités à commenter et à répondre à l’intervention de Jean-Paul Willaime. Ils ont fait résonner, dans les harmoniques de leurs traditions, des propositions spirituelles et pastorales. Un débat riche et fécond s’en est suivi autour du thème de l’identité chrétienne, unique et plurielle.

Notre revue Unité des Chrétiens est heureuse et fière de vous offrir ce numéro exceptionnel. En effet, notre dossier est constitué de ces trois contributions. Il ne s’agit pas seulement d’honorer les riches débats du CÉCEF ni même de faire connaître la teneur de ses assemblées. Plus fondamentalement, nous sommes invités à nous interroger sur notre identité. Depuis 2000 ans, les chrétiens ont toujours été confrontés au pluralisme religieux, éthique, culturel. À l’instar de chaque être humain, nous sommes sans cesse invités à conjuguer la multiplicité de nos identités familiales, professionnelles, relationnelles, matérielles, spirituelles, affectives. Offrant de nouvelles possibilités de dissociation, les nouvelles technologies, internet, les réseaux sociaux confèrent à cette perspective une acuité toute particulière. À la suite de la Lettre aux Éphésiens, les premiers chrétiens évoquaient déjà l’œuvre de récapitulation du Christ. Le Fils de Dieu est venu achever toute l’aventure humaine. Plus tard, les théologies des différentes confessions se proposeront de construire une relation harmonieuse entre la grâce divine et la nature humaine. Aujourd’hui, beaucoup de nos contemporains semblent désorientés. Les sociétés sont marquées par le désir de mondialisation et la protection de leurs racines. Les options politiques reflètent cette ambivalence. Plus que jamais, les chrétiens proposent le Christ à leurs contemporains comme la réponse à ces problématiques. Jésus n’abolit pas nos identités. Il les accomplit. Il les structure. Il les unifie. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie !

Père Emmanuel GOUGAUD

Notes

[1Le prix, crée à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire du CÉCEF, a été attribué jusqu’à présent à trois lauréats : le père Christophe Delaigue pour son mémoire Le pape, évêque de Rome, successeur de Pierre, patriarche d’Occident ?, le pasteur Jean Renel Amesfort pour son master intitulé Légitimité et fondements théologiques du ministère d’épiscopè dans une ecclésiologie d’Églises de professants et le père Olivier Nguyen pour son étude Intégration du concept théologique de missio Dei dans l’implantation d’églises évangéliques au XXIe siècle. Quelques passerelles avec la missiologie catholique.


Document