Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Journees-d-etudes-oecumeniques-sur.html
        Journées d’études œcuméniques sur l’apôtre Paul

Journées d’études œcuméniques sur l’apôtre Paul

12 juin 2014 / Fribourg

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 12 juin 2014

Pour marquer son 50e anniversaire, l’Institut d’études œcuméniques de l’université de Fribourg a accueilli Nicholas Thomas Wright, ancien évêque anglican de Durham et spécialiste de l’apôtre Paul. Dans le cadre de ces journées d’études consacrées à l’Apôtre des Nations, une table ronde a rassemblé le 12 juin plusieurs responsables d’Églises. À cette occasion, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, a dénoncé tout immobilisme en œcuménisme, en affirmant que « ne pas vouloir aller plus loin est une hérésie ». À propos du modèle de l’unité dans la diversité, le pasteur Gottfried Locher, président du Conseil de la Fédération des Églises protestantes de Suisse, a souligné la difficulté de définir et de vivre la différence. Pour Martin Bühlmann, directeur pour l’Europe germanophone du mouvement évangélique Vineyard, « l’unité est possible si je ne regarde pas d’abord ce qui “manque” à mon partenaire, mais si je concentre mon attention sur ce qu’il peut m’apporter ». Nicholas Wright a plaidé pour un dialogue où chacun se laisse « désarmer » par l’autre. Face aux questions éthiques qui divisent les Églises, le conférencier principal a dénoncé la séparation opérée dans la théologie entre la morale et l’exégèse biblique, proposant le retour à la source biblique, notamment aux écrits de l’apôtre Paul.

Une célébration œcuménique à la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg a clôturé la journée, qui a rassemblé quelque 400 participants. (d’après glaubeundgesellschaft.ch et cath.ch)

Photo (De gauche à droite : Martin Bühlmann, Nicholas T. Wright, Kurt Koch, Gottfried Locher) : © APIC


Document