Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/La-Bible-en-prison.html
      La Bible en prison

La Bible en prison

30 juin 2016 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 30 juin 2016

Les aumôneries de prisons protestante et catholique et l’Alliance biblique française ont présenté le 30 juin 2016, à la Fédération protestante de France le dernier [1]  fruit de leur collaboration : une édition de la Bible destinée aux détenus. L’édition, qui comporte plusieurs illustrations, commence par un cahier de 32 pages offrant un panel d’entrées aussi variées que possible  : thématiques, parcours de découverte…le tout adapté au public carcéral. L’édition, qui leur est exclusivement dédiée, ne sera pas disponible en librairie. Le père Jean-François Penhouet, aumônier national catholique des prisons et successeur de Vincent Leclair, a mis en lumière, dans sa présentation, l’opportunité et le défi œcuménique offerts par la prison. Ce lieu de privation de liberté ne peut pas ne pas suggérer des interrogations existentielles  : «  quand on est enfermé, on se pose forcément la question du sens de la vie  », a-t-il encore observé. Brice Deymié, aumônier national protestant, a confié que la crispation religieuse n’épargne pas les lieux pénitentiaires. La foi, au contraire, ne doit pas être vécue comme «  un nouvel enfermement  », mais une libération, véhiculée par la Bonne Nouvelle. C’est pourquoi, a-t-il conclu, «  offrir la Bible en prison est une manière de libérer la personne ». Une intervention filmée d’Anne Lécu, religieuse dominicaine et médecin à la prison de Fleury-Mérogis, qui vient de publier l’ouvrage Tu as couvert ma honte [2], a été également projetée durant la soirée œcuménique. (d’après protestants.org)

Photo : D.R.

Notes

[1En 2014, la collaboration œcuménique entre les aumôneries protestante et catholique, appuyée par l’Alliance biblique française avait fait paraître Paroles de liberté, parcours biblique pour la personne détenue, un ouvrage qui depuis a été largement traduit et diffusé.

[2«  Loin de le condamner ou de l’accuser, Dieu, au contraire, restaure l’homme qui ne craint pas de se tourner vers Lui. Il l’accueil avec tout ce qu’il est, clair ou obscur. En revêtant Adam d’une tunique de peau après la chute, Il recouvre sa honte  », Anne LÉCU, Tu as couvert ma honte, Paris, Cerf, 2016, quatrième de couverture.


Document