Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Le-pape-Francois-celebre-avec-le-patriarche-Bartholomee-la-fete-de-saint-Andre.html
        Le pape François célèbre avec le patriarche Bartholomée la fête de saint (...)

Le pape François célèbre avec le patriarche Bartholomée la fête de saint André

28-30 novembre 2014 / Istanbul

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 28 novembre 2014

La rencontre avec son « frère » Bartholomée a constitué le cœur de la première visite du pape François en Turquie du 28 au 30 novembre 2014. Les deux primats ont prié ensemble à plusieurs reprises, pendant la messe dans l’église catholique du Saint-Esprit puis au cours de l’office œcuménique à la cathédrale orthodoxe Saint-Georges le 29 novembre. Le lendemain, ils ont poursuivi cette action de grâce lors de la divine liturgie patriarcale célébrée à l’occasion de la fête du saint apôtre André, patron du patriarcat œcuménique.

Dans son homélie, le patriarche Bartholomée a souligné l’urgence de l’unité des chrétiens, « plus impérieuse que jamais », face aux défis du monde contemporain : aujourd’hui, les chrétiens n’ont plus « le luxe d’agir séparément » ; « l’unité qui occupe tant nos réflexions est en train de se réaliser dans certaines régions, malheureusement, par le martyre ». En demandant les prières de son hôte pour la réussite du concile panorthodoxe prévu en 2016, il a émis l’espoir que des observateurs catholiques puissent y participer.

Pour sa part, le pape François a souligné que, pour la réalisation de la pleine communion à laquelle catholiques et orthodoxes tendent, l’Église catholique « n’entend pas imposer une quelconque exigence, sinon celle de la profession de la foi commune ». « Nous sommes prêts à chercher ensemble », a-t-il déclaré « les modalités par lesquelles garantir la nécessaire unité de l’Église dans les circonstances actuelles », marquées par la pauvreté, les victimes des conflits et les « jeunes qui vivent sans espérance ».

Dans une déclaration commune les deux primats ont affirmé leur « sincère et ferme intention », non seulement de poursuivre, mais « d’intensifier » les efforts pour la promotion de la pleine unité entre les disciples du Christ, notamment en soutenant le dialogue théologique promu par la Commission mixte internationale catholique-orthodoxe. Face à la « terrible situation » des chrétiens au Moyen-Orient, ils ont sollicité « une réponse appropriée de la part de la communauté internationale », tout en appelant à « un dialogue constructif avec l’islam ». (d’après vatican.va et patriarchate.org)

Photo : © N. Manginas


Document