Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Les-Eglises-europeennes-et-les-Roms.html
        Les Églises européennes et les Roms

Les Églises européennes et les Roms

5-7 mai 2014 / Athènes

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 mai 2014

Du 5 à 7 mai 2014, à l’invitation du Patriarcat œcuménique et sous les auspices de la Présidence grecque de l’Union européenne, le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe (CCEE) et la Conférence des Églises européennes (KEK) ont tenu une consultation conjointe à Athènes sur le thème « Améliorer la situation des Roms [1] en Europe : défis et questions ouvertes ». Le vice-ministre grec des Affaires étrangères, Kyriakos Gerontopoulos, a souligné l’importance de « l’intégration sociale des Roms, tout en préservant les traditions culturelles roms et leurs modes de vie ». Les responsables d’Églises ont affirmé dans un communiqué, à l’issue de la rencontre, que « les frères et sœurs roms font partie de la vie de l’Église depuis des siècles ». En rappelant que « les Roms sont des citoyens de pays européens, avec des droits et des devoirs », ils ont plaidé pour l’accès libre au marché du travail, ainsi que pour le droit à l’éducation des enfants roms dans leurs propres langues. Le communiqué appelle les responsables politiques à « s’abstenir de l’anti-tsiganisme » et à considérer les Églises « comme des partenaires fiables » dans la mise en œuvre des programmes d’intégration. (d’après ccee.eu )

Photo (Les participants de la rencontre avec des enfants roms) : ©ccee.eu.

Notes

[1Selon l’usage actuel au Conseil de l’Europe, le terme « Roms » désigne les Roms, les Sintés (Manouches), les Kalés (Gitans) et les groupes de population apparentés en Europe, dont les Voyageurs et les branches orientales (Doms, Loms) ; il englobe la grande diversité des groupes concernés, y compris les personnes qui s’auto-identifient comme « Tsiganes » et celles que l’on désigne comme « Gens du voyage ».


Document