Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Les-chretiens-la-migration-et-l-accueil.html
      Les chrétiens, la migration et l’accueil

Les chrétiens, la migration et l’accueil

Septembre - octobre 2017 / Italie - Portugal

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 16 octobre 2017

Le groupe mixte de travail de l’Église catholique et du Conseil œcuménique des Églises a dédié sa réunion de Lisbonne (Portugal, 12-15 septembre 2017) à la consolidation de la paix et aux questions relatives aux migrants. Les vingt membres de l’assemblée, créée en 1965 [1], ont défini dans un communiqué final, la situation actuelle des réfugiés comme un « signe des temps », sollicitant non seulement « une réponse commune », mais aussi « des nouvelles voies » permettant aux Églises de « témoigner pour la justice et la paix » et veiller à ce que « la culture, la religion et même le dialogue » ne soient pas « utilisés à mauvais escient pour attiser les violences et les conflits ».

La Fédération des Églises protestantes d’Italie a organisé une conférence internationale et œcuménique, sur la vision chrétienne des frontières, ayant réunis plus de cent personnes, venues d’Europe et des États-Unis, du 30 septembre au 2 octobre 2017 à Palerme (Italie). « Être privé de sa patrie est une souffrance impossible à évaluer » a déclaré Diamando Vlassi, membre du Patriarcat œcuménique et représentant du COE, rappelant que la plupart des migrants souhaitent pouvoir rentrer chez eux. Face au bilan du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dénombrant plus de soixante-cinq millions de personnes déplacées de force à travers le monde seulement pour l’année 2016, Doris Peschke, secrétaire générale de la Commission des Églises auprès des migrants en Europe, a souhaité donner des signes d’espoir, dont l’ouverture des « couloirs humanitaires » [2], rendue possible grâce à la collaboration œcuménique. (d’après oikoumene.org)

Photo : ©oikoumene.org
Dans le cadre de la conférence sur la vision chrétienne des frontières un service œcuménique a eu lieu à Lampedusa, en mémoire de la tragédie du 3 octobre 2013. Ce jour-là, une embarcation transportant plus de 500 migrants a pris feu et coulé au large de l’île italienne, faisant 368 morts.

Notes

[2Ainsi un projet œcuménique inauguré le 21 avril 2015 en Italie a permis aux mille réfugiés non seulement d’obtenir un visa humanitaire et éviter le « voyage de la mort », mais aussi de bénéficier de l’accueil des paroisses et communautés locales, en vue de leur pleine intégration. Dans le même esprit, des Églises chrétiennes en France se sont engagées à accueillir 500 migrants en l’espace de dix-huit mois


Document