Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Marie.html
    Marie

Marie

Une lecture comparée de Redemptoris Mater (Jean-Paul II) et du Commentaire du Magnificat (Luther) à la lumière des dialogues œcuméniques

Anne-Cathy GRABER

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 juillet 2017

Qu’une mennonite consacre sa thèse de doctorat à ce sujet peut surprendre mais quand on sait que l’auteure est célibataire consacrée, engagée à vie dans la communauté du Chemin Neuf et membre du groupe des Dombes on perçoit tout de suite l’intérêt oecuménique de l’ouvrage. Chaque confession lira avec plaisir le commentaire savant plein de finesse des deux œuvres citées dans le titre qui ont l’avantage de placer Marie d’emblée dans une perspective biblique. Mais on comprend bien que des expressions comme « comblée de grâce » ou « bienheureuse » suscitent des interprétations différentes selon que l’on est catholique ou protestant et que l’enjeu oecuménique dépasse la question de Marie, à moins que, et c’est un des grands apports de ce livre, à travers la question mariale ne soient interpellés et déplacés différents champs de la théologie tels que la sotériologie, la christologie et
l’ecclésiologie.

On ne peut que conseiller la lecture de cet ouvrage, certes dense mais bien écrit, à tout chrétien quelle que soit sa confession, mais aussi encourager les groupes œcuméniques à s’en saisir et à le travailler. Chacun y trouvera un approfondissement de sa propre tradition, des éléments pour mieux comprendre l’autre ainsi que les enjeux et les écueils du dialogue oecuménique. La présence en annexe de quelques dialogues entre l’Église catholique catholique et des Églises pentecôtistes, évangéliques et baptistes ainsi qu’une abondante bibliographie complètent ce livre « qui fera date » comme le souligne le professeur Birmelé dans sa préface.

Paris, Cerf, 2017, 547 p.,
39 €, 978-2-204-11656-5

Christine ROBERGE


Lectures


Document