Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Presentation-oecumenique-du-document-Du-conflit-a-la-communion.html
      Présentation œcuménique du document « Du conflit à la communion (...)

Présentation œcuménique du document « Du conflit à la communion »

27-28 avril 2016 / Valence

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 27 avril 2016

Le mercredi 27 avril 2016 a été donnée, à la maison diocésaine de Valence, une conférence à deux voix sur le thème « Du conflit à la communion. Commémorer ensemble la Réforme ». Michel Fédou (professeur au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris) est intervenu en premier lieu. Après avoir présenté le document Du conflit à la communion, il a expliqué pourquoi la commémoration des origines de la Réforme devrait être une commémoration commune, en partant d’une réflexion sur le baptême qui fait de nous les « membres d’un seul et même Corps ». Ensuite Elisabeth Parmentier (professeure à la Faculté de théologie protestante de Genève) est intervenue. Elle a présenté les évolutions dans la compréhension mutuelle des Églises de la Réforme et de l’Église catholique, ainsi que les chantiers qui sont désormais à l’horizon du dialogue œcuménique.

Le lendemain, jeudi 28 avril 2016, s’est tenue au même endroit une « journée pastorale œcuménique » pour la Drôme et l’Ardèche. Le matin, Michel Fédou a présenté l’histoire du document Du conflit à la communion et a souligné la nouveauté de la commémoration qui est prévue pour le 500e anniversaire des origines de la Réforme. Puis Elisabeth Parmentier a fait état de la recherche œcuménique au sujet de Luther, et a dégagé les principaux traits qui font la pertinence actuelle de la Réforme luthérienne. L’après-midi, les participants, réunis en ateliers, ont pu réagir aux interventions du matin, et réfléchir sur les événements qui pourraient marquer, dans la Drôme et en Ardèche, la commémoration des origines de la Réforme. La journée s’est terminée par une table ronde qui a permis de recueillir les fruits de ces échanges et de répondre aux questions de l’assemblée. (d’après Michel Fédou, s.j.)

Photo : © Anne-Noëlle Clément
Michel Fédou et Elisabeth Parmentier lors de la conférence à deux voix.


Document