Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Protestantisme-et-vie-monastique.html
    Protestantisme et vie monastique

Protestantisme et vie monastique

Le 4 et 5 juillet 2015 un colloque à l’Institut protestant de théologie à Paris a réuni plus que 110 personnes.

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er octobre 2015

Le 4 et 5 juillet 2015 un colloque à l’Institut protestant de théologie à Paris, a réuni plus que 110 personnes d’horizons confessionnels très variés, autour du sujet : « Protestantisme et vie monastique ». De l’exposé universitaire au partage ’expériences et à la prière partagée sous les arbres, il a permis des échanges en profondeur, une nouvelle appréciation de la vie communautaire et de la valeur de la prière monastique dans la vie contemporaine.

En évoquant le rôle « protestant » de Whoopi Goldberg dans le film Sister Act, faisant sortir les sœurs catholiques du couvent pour aller chanter du gospel à l’extérieur, le pasteur Laurent Schlumberger, président de l’Église protestante unie de France, a rappelé que l’une des scènes fondatrices de la Réforme est celle du moine Luther quittant le couvent avec fracas.

Au fil de son histoire, le protestantisme s’est pourtant souvent rapproché de la vie monastique, de Martin Bucer aux communautés mennonites, des frères moraves au
piétisme ou aux maisons des sœurs diaconesses. Y a-t-il là contradiction ? Le rejet du monastère par Luther n’est-il que le fruit d’un contexte historique très particulier ? S’agit-il d’un malentendu ? N’y a-t-il pas au contraire une proximité entre l’intuition monastique et les affirmations centrales de la Réforme ?

Au XXe siècle des protestants, fondèrent des communautés monastiques à l’instar de Pomeyrol, Grandchamps ou Taizé. De même, des théologiens, comme Bonhoeffer ou Barth, furent très marqués par le monachisme. Le colloque a permis d’analyser les ruptures et les continuités de la vie monastique et les enjeux de la vie communautaire dans la société contemporaine. Ainsi, les communautés deviennent des laboratoires, des alternatives possibles, des paraboles de fraternité pour l’Église et pour le monde, en particulier dans un contexte matérialiste. Apparaissant aujourd’hui de plus en plus pertinente, la vie monastique interroge donc à nouveaux frais la vie croyante. À l’approche de l’année 2017, cinquième centenaire de la Réforme, le colloque comptait des intervenants et participants anglicans, catholiques, évangéliques, orthodoxes en plus des luthériens et réformés. Ainsi la question : « Protestantisme et vie monastique : vers une nouvelle rencontre ? » a vraiment été posée dans une perspective œcuménique.

En attendant la parution des Actes, chez Olivétan, au mois de novembre 2015, une vidéo de onze minutes est à regarder ci-dessous.

Jane STRANZ




Document