Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Se-rassembler-pendant-le-temps-de.html
        Se rassembler pendant le temps de Pâques

Se rassembler pendant le temps de Pâques

8 avril 2012

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 8 avril 2012

En dépit de dates différentes pour la fête pascale cette année (8 et 15 avril), les chrétiens de toutes traditions ont été invités par le Conseil d’Églises chrétiennes en France à « se rassembler localement pendant le temps de Pâques ». Et, comme c’est devenu la coutume depuis une quinzaine d’années en France, les Églises locales ont organisé un peu partout des événements et des prières. Ainsi à Aix-en-Provence, 300 personnes se sont retrouvées le dimanche 8 avril devant la cathédrale, pour proclamer ensemble la joie de la Résurrection. À Marseille, c’est dans les Calanques que se sont retrouvés dès 6h arméniens, catholiques, orthodoxes et protestants, pour la même proclamation joyeuse. Dans le Pas de Calais, l’Association œcuménique du littoral a réuni une quarantaine de personnes au lever du jour, autour d’un grand feu sur la plage de Wissant. À Orléans, c’est la Passion qui a rassemblé au temple de l’Église réformée les chrétiens de la ville pour une célébration préparée ensemble. À Poitiers, tout le monde a convergé à pied, dans la nuit, pour arriver au lever du jour au monastère de Pié Foulard, où les bénédictines accueillaient tout particulièrement des familles de chrétiens irakiens ; la proclamation de la Résurrection a été chantée en arabe et en grec, et l’Évangile lu en syriaque, provoquant une intense émotion. Dans le diocèse d’Évry, après avoir prié ensemble le 13 avril en l’église luthérienne Saint Marc à Massy, les chrétiens de toutes confessions étaient attendus le jour de la Pâque orthodoxe au séminaire d’Épinay sous Sénart (Patriarcat de Moscou), et à la chapelle du cimetière de Sainte Geneviève des Bois (Patriarcat de Constantinople). Ailleurs en Europe, pour ne citer que deux exemples, c’est dans une grotte, la « cathédrale » de Vallorbe, qu’une centaine de chrétiens, catholiques et protestants de cette commune du Jura suisse (canton de Vaud), ont célébré la Résurrection. À Rome, comme chaque année, 400 fidèles (anglicans, arméniens, catholiques, luthériens, méthodistes et orthodoxes) ont suivi le Chemin de croix qui traverse le Vendredi saint le quartier de la via Siciliana à Rome.

Source : revue Unité des Chrétiens, N°167 - juillet 2012


Document