Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Taize-35e-Pelerinage-de-confiance.html
        Taizé : 35e Pèlerinage de confiance sur la terre

Taizé : 35e Pèlerinage de confiance sur la terre

28 décembre / Rome

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 28 décembre 2012

Quelque 40 000 jeunes catholiques, orthodoxes et protestants venus de toute l’Europe ont, du 28 décembre au 2 janvier, envahi la Ville éternelle pour le 35e Pèlerinage de confiance sur la terre organisé chaque année depuis la fin des années 1970 par la communauté de Taizé. Accueillis dans des familles, des paroisses et des communautés religieuses romaines, ils ont, selon un schéma désormais traditionnel, partagé leur temps entre la réflexion, la discussion, la prière, la méditation et les célébrations. « Je vous assure de l’engagement irrévocable de l’Église catholique à poursuivre la recherche de chemins de réconciliation pour parvenir à l’unité visible des chrétiens. Et ce soir je voudrais saluer avec une affection toute particulière ceux d’entre vous qui sont orthodoxes ou protestants » a dit le pape aux jeunes rassemblés sur la place Saint Pierre dans la soirée du 29 décembre, après la prière dans la basilique. Des responsables religieux et politiques avaient comme chaque année fait parvenir des messages. C’est ainsi que les Églises chrétiennes de Genève, qui avaient accueilli la rencontre en 2007, ont invité les jeunes à « faire corps » en tant que croyants « dans une réalité ecclésiale provisoire mais belle, où nous faisons chemin de foi, sous le regard joyeux et attentif de Dieu ». Le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, a souligné qu’« en réalité, c’est lorsque nous perdons nos croyances que commence notre foi. Une foi qui nous lie, qui nous re-lie à l’Autre et aux autres ; au “frère-étranger” irréductiblement différent de nous en tant qu’autre et irréductiblement semblable à nous en tant qu’homme ». (d’après taize.fr et APIC, 30 décembre)

La prochaine rencontre du Pèlerinage de confiance aura lieu du 28 décembre 2013 au 1er janvier 2014 à Strasbourg, « la ville de la réconciliation entre les peuples et de la construction européenne », ont dit Mgr Grallet, archevêque de Strasbourg, et le pasteur J.F. Collange, président de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, dans leur message de bienvenue.


Document