Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Vendredi-saint-oecumenique.html
        Vendredi saint œcuménique

Vendredi saint œcuménique

29 mars

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 mars 2013
  • 0 vote

En cette année où la fête de Pâques était célébrée à des dates les plus éloignées possible par les chrétiens occidentaux (31 mars) et la plupart des chrétiens orientaux (5 mai), des célébrations communes ont toutefois été organisées dans de nombreux endroits le Vendredi saint. Ainsi, à la cathédrale Saint Étienne de Toulouse, des chrétiens anglicans, catholiques, réformés mais aussi orthodoxes se sont rassemblés pour prier et proclamer la Passion du Seigneur, pendant la pause de midi. Dans le département de l’Essonne, trois rendez-vous étaient donnés dans trois villes différentes, pour une prière commune. À Lyon, prière et partage œcuménique étaient au programme chaque vendredi de carême, pendant l’heure du déjeuner, autour de pain, d’eau et de pommes, dans les lieux de culte des différentes communautés, à tour de rôle.

« À Montpellier, pour la sixième année consécutive, les chrétiens de la ville étaient invités à midi à la cathédrale, le Vendredi saint, pour la lecture œcuménique de la Passion de Jésus. Célébration austère, empreinte d’émotion où tour à tour prêtres, pasteurs de l’Église protestante unie de France, de l’Église méthodiste, et laïcs orthodoxes, se sont levés pour lire le texte de la Passion. Lecture entrecoupée de moments silencieux, de musique ou de chants méditatifs. L’évêque du lieu, Mgr Carré, a introduit la prière ensemble du Notre Père. Œcuménisme tangible de par la présence visible des représentants de diverses communautés chrétiennes de la ville ; œcuménisme qui se veut aussi marche commune “pour participer à l’œuvre de Dieu pour la transformation du monde” puisqu’au cours de la célébration il a été proposé aux participants de faire un geste (offrande, mais aussi rédaction d’un message de Pâques personnel) en direction des chrétiens du Mali, avec qui le diocèse de Montpellier est jumelé. » (Anne Amalric)


Document