Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/Les-chretiens-et-l-accueil-de-l-autre-en-Europe.html
      Les chrétiens et l’accueil de l’autre en Europe

Les chrétiens et l’accueil de l’autre en Europe

12 octobre 2019 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 12 octobre 2019
  • 1 vote

Une journée œcuménique s’est déroulée le 12 octobre 2019 dans le temple du Saint-Esprit à Paris, sur le thème « les chrétiens et l’accueil de l’autre en Europe ». Le forum placé sous le patronage du Conseil d’Églises chrétiennes en France [CÉCEF], a été inauguré par le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France et co-président du CÉCEF. Dans son discours, il a rappelé que les chrétiens sont eux-mêmes « accueillis par Dieu » et appelés en tant que tels à pratiquer l’amour envers l’étranger (cf. Lévitique19,34).

Le sujet a été approfondi dans la matinée par trois intervenants, lors d’une table ronde. Tout d’abord Julia Vidovic, professeure d’histoire et de bioéthique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, a mis au centre « l’ascèse de l’amour » et le salut de l’homme, « jamais une affaire solitaire ». Originaire du Kosovo, elle a évoqué la migration liée à la guerre, ainsi que l’importance de se mettre à la place de l’autre. Elle l’a mesuré en profondeur, en arrivant en France et devenant non plus la personne accueillante mais accueillie. Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille et membre de la Commission des épiscopats de l’Union européenne a dressé un parallèle entre l’appel du pape Jean-Paul II en faveur de la « mondialisation de la solidarité » et celui du pape François à l’encontre de la « mondialisation de l’indifférence ». Il a souligné en même temps, que contrairement à certaines idées reçues, le pape invite à « la prudence » et « au discernement ». Il revient à chaque communauté « de tenir compte aussi bien de la nécessité d’avoir un cœur ouvert que de la possibilité d’intégrer pleinement au niveau social, économique et politique ceux qui arrivent ». Le pasteur Luca Negro a souligné dans son intervention combien ce thème est devenu fondamental dans la réflexion théologique des Églises et tout spécialement dans le domaine œcuménique. Ainsi l’institut d’études œcuméniques Saint Bernardin de Venise vient de publier une œuvre qui rassemble les résultats d’une recherche de trois ans sur la culture et la théologie de l’hospitalité, présentant « la Bible comme un immense traité de l’hospitalité ». Le président de la Fédération des Églises protestantes en Italie a montré comment le double récit de Genèse 18 et 19 nous interpelle : « dans notre situation, sommes-nous du côté d’Abraham, c’est-à-dire du côté de l’accueil de l’étranger, de la philoxenia ? ».

L’après-midi, a été dédié à des travaux de groupes et d’échanges entre les participants, introduits par des témoignages de trois personnes venues de différents horizons. Le frère Franck Lemaître, directeur du centre Istina, a partagé son expérience du foyer œcuménique, accueillant de jeunes chrétiens, invités à s’enrichir de la tradition de l’autre, quitte à se sentir parfois comme « un étranger sans repère », face, par exemple, à une pratique liturgique différente. Le pasteur Daniel Lucero, président des Églises Foursquare, (en France, membres de la Fédération protestante de France), a partagé son expérience et la mise en question représentée par l’accueil de l’autre et parfois de la méfiance que cet accueil peut susciter, malgré tous les efforts déployés. Simon Assogba, animateur théologique de l’Église méthodiste de France a exprimé sa gratitude pour l’accueil fraternel, dont sa communauté bénéficie de la part du temple de l’Église protestante unie de France à Plaisance (75014), tout en se réjouissant des liens ainsi tissés. Il a souligné le besoin culturel pour cette communauté ivoirienne et béninoise de se retrouver, tout en s’ouvrant sur les autres.

La journée œcuménique, ayant réuni une soixantaine de participants, s’est conclue par un temps de méditation sur la deuxième partie du texte retenu pour la Semaine de prière pour l’unité des Chrétiens (Actes 28,1-10), faisant écho de l’accueil dont l’apôtre des Nations et ses compagnons ont bénéficié, après leur naufrage sur l’île de Malte, et des miracles accomplis par celui-ci.

Photo : © I. K.
Le pasteur Luca Negro, Julia Vidovic et Mgr Antoine Hérouard ont participé à la table ronde animée par Nathalie Leenhardtdirectrice de l’hebdomadaire Réforme.


Document