Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Les-chretiens-unis-face-a-l-incendie-de-Notre-Dame-de-Paris.html
      Les chrétiens unis face à l’incendie de Notre-Dame de Paris

Les chrétiens unis face à l’incendie de Notre-Dame de Paris

15-16 avril 2019 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 16 avril 2019
  • 0 vote

Un terrible incendie a dévasté la cathédrale de Notre-Dame de Paris dans la soirée du 15 au 16 avril 2019. Lourd bilan : l’intérieur est calciné, 1000 m2 de toiture se sont envolés en flammes, la flèche s’est effondrée, des tableaux sont détruits, des vitraux endommagés, la voûte est fragilisée. Le drame a suscité l’émotion et le soutien de plusieurs responsables d’Églises chrétiennes en France et dans le monde. Ainsi, le secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale, le pasteur Martin Junge déclarait, « avec horreur et tristesse », qu’« un symbole de la présence de la force et de l’histoire de la foi de l’Europe a été affecté ». « Depuis notre Saint-Siège d’Etchmiadzine, nous voulons vous adresser ainsi qu’à l’ensemble du clergé et aux fidèles de notre Église-sœur de France nos prières et l’expression de notre compassion » soulignait dans sa lettre à l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, le catholicos de tous les Arméniens Karékine II. « La nouvelle du terrible incendie […] causant d’immenses dommages à ce vénérable sanctuaire de l’Église catholique romaine en France, m’a profondément attristé », écrivait le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille tout en priant pour que la cathédrale retrouvât « au plus tôt » toute sa splendeur, grâce aux « efforts communs de l’Église, de l’État et de toutes les personnes de bonne volonté ». « Nous prions pour tous ceux pour qui Notre-Dame est et représente un foyer spirituel, en particulier pendant la Semaine sainte » annonçait le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, le pasteur Olav Fykse Tveit, faisant écho de ses souvenirs de la célébration œcuménique, qui s’y déroulait le 3 décembre 2015 dans le cadre de la COP 21 : « alors que nous priions pour notre maison commune, le magnifique cadre de la cathédrale a permis de nous rapprocher encore plus les uns des autres ».

« Nous croyons que l’Église est faite de pierres vivantes dont le Christ est la pierre angulaire. Que notre unité avec Lui et entre nous soit fortifiée ! », stipulait dans son communiqué le Conseil d’Églises chrétiennes de France. Exprimant « sa douleur face à ce désastre », il rendait également grâce pour « le travail des pompiers, des sauveteurs, des services de l’État et des employés de la cathédrale ».
Le président de la Fédération protestante de France, le pasteur François Clavairoly, s’est dit « touché et ému par ce terrible incendie », exprimant « au nom des protestants français solidarité et pensées fraternelles en Christ à tous les chrétiens à et à tous ceux pour qui ce symbole exceptionnel fait sens ». « Ce drame terrible dépasse l’entendement. La stupéfaction fait place à l’horreur » soulignait dans son communiqué l’Assemblée des évêques orthodoxes de France, rappelant que « les orthodoxes aimaient s’y recueillir, voire y célébrer la mémoire de saint Denis de Paris comme le signe de notre passé commun, ou encore y vénérer la sainte Couronne d’épines ». Selon ce dernier, Notre-Dame de Paris « est plus qu’une cathédrale », il s’agit d’« un lieu de rencontre avec la transcendance, de dialogue avec l’histoire et d’espoir dans l’infini ».
Sources : Philippe Sukiasyan, Luc Forestier, La Croix, mospat.ru, mitropolia.eu, aeof.fr, et oikoumene.org


Document