Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/Liberes-Delivres.html
      « Libérés, Délivrés »

« Libérés, Délivrés »

N° 198 (avril 2020) : sommaire et éditorial

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 7 avril 2020
  • 1 vote

Revue Unité des Chrétiens, n° 198 (avril 2020)

  • Consulter le sommaire
  • Lire l’éditorial

Sommaire

ÉDITORIAL : Délivre-nous du mal ! (Emmanuel GOUGAUD)

ABÉCÉDAIRE ŒCUMÉNIQUE : Les mennonites en France et ailleurs (Neal Blough)

ESSENTIEL : Le coronavirus peut-il rapprocher les chrétiens ?
« Dieu guérit-Il encore ? »
Yves Congar (1904–1995)

DOSSIER : « Libérés, délivrés »

Prier pour actualiser et revivre la délivrance divine (Dany NOCQUET)
Dany Nocquet raconte la prière dans la Bible hébraïque. Prier, c’est renouveler le passé pour vivre le présent.

« Mon nom est Légion » (Grégoire QUEVREUX)
Le théologien orthodoxe Grégoire Quevreux analyse les commentaires de trois Pères de l’Église sur un exorcisme de Jésus. Avec le Christ, l’humanité entre dans une nouvelle étape où le mal s’autodétruit.

Dénoncer la peur pour annoncer le Christ (Magali RAOUL)
Sœur Magali Raoul, de la Communauté de Chemin Neuf, expose le véritable enjeu de la prière de délivrance, forme du combat spirituel.

Le Rituel de l’exorcisme de l’Église catholique (Dominique-Marie DAUZET)
Religieux de l’Ordre des Prémontrés, frère Dominique-Marie décrit le déroulement d’un exorcisme. Loin des films ou de la magie, cette prière est d’abord la bénédiction de Dieu qui n’abandonne jamais personne !

La délivrance selon le Fifohazana (Mino RANDRIAMANANTENA)
Qu’entend-on par oeuvre de délivrance et prière d’encouragement dans le ministère du Berger du mouvement du Réveil malgache (Fifohazana) ?

Les prières de délivrances et de libération dans l’Église orthodoxe (Philippe DAUTAIS)
Prêtre orthodoxe du Patriarcat de Roumanie, le père Philippe Dautais livre son témoignage en commentant les prières de délivrances de la liturgie orthodoxe.

Réflexion sur le Mal et la Délivrance (Peter EAGLES)
Peter Eagles livre ses réflexions sur la différence entre le mal et le diable. Ces deux réalités sont vaincues par Jésus-Christ par qui Dieu ne cesse de nous
délivrer.

Délivrance : accueillir la liberté en Christ (Pierre-Louis TULSANE)
Pierre-Louis Tulasne, de la Communauté du Chemin Neuf, nous parle de la prière de délivrance comme d’un retour à la liberté.

RENDEZ-VOUS avec Daniel Thévenet

JALONS SUR LA ROUTE DE L’UNITÉ : Décembre 2019-février 2020

AGENDA


Editorial

Délivre-nous du mal !

Nous bouclons ce numéro alors que la France est entrée en confinement à la suite de l’épidémie du COVID-19. Le monde vit une crise sanitaire, sociale, humaine. Il y aurait tant à en dire. Nos modèles de vie, de croissance, de civilisation sont interrogés. Pour l’instant, ne quittons pas des yeux le Christ ! Dans ce combat, nous gardons les yeux fixés sur Jésus ressuscité. Il vit et nous fait vivre de sa vie. Il nous sauve de tout ce qui nous fait du mal, de la peur, de l’angoisse.

Ce numéro est consacré à la prière de la délivrance et de l’exorcisme. Il analyse les multiples interactions entre la religion, la spiritualité et la psychiatrie. Pendant des siècles, on a vu le démon à l’œuvre partout. Au XXe siècle, les chrétiens ont pu vouloir remplacer le recours à l’exorciste par la consultation psychiatrique. L’exorcisme a même été progressivement délaissé par les Églises désirant rompre avec l’image traditionnelle et les clichés cinématographiques. Certains ont remis en cause l’existence même du diable en tant que personne. Parallèlement, des pseudo-exorcismes étaient et sont encore pratiqués par divers « thérapeutes » plus ou moins recommandables ou carrément charlatans.

Il ne s’agit pas de sombrer dans le manichéisme ou le dualisme en faisant du diable un anti-Dieu, un dieu du mal. Cependant, comme cette crise du COVID-19 le rappelle, nous avons besoin d’être libéré. Le Seigneur nous délivre du mal, de nos complicités avec lui, de notre peur, de nos hontes et amertumes.

Aujourd’hui, les Églises continuent de maintenir le ministère et les prières d’exorcisme et de délivrance. Plus encore, elles en renouvellent la compréhension et la pratique. Simultanément, l’émergence des Églises de types évangéliques et pentecôtistes et la créolisation des communautés chrétiennes contribuent à ce renouveau.Ces prières peuvent-elles faire grandir l’œcuménisme ? Pouvons-nous relire les divisions des chrétiens comme l’action du diviseur, sens littéral du mot diable ? Il y a assurément une responsabilité diabolique dans nos ruptures. Nous nous y sommes complus avec trop de délectation au nom de notre orgueil et de notre volonté d’avoir toujours raison. Le mal veut nous dissocier de notre origine et de notre vocation. Créés à l’image de Dieu, nous sommes devenus filles et fils dans le Fils unique Jésus. Le diable nous fait douter du don de Dieu. Il nous dépouille de notre être. La liturgie chrétienne comporte un certain nombre d’exorcismes ou de délivrances depuis la prière de Jésus « Délivre-nous du mal ». La vie avec le Christ demande du courage. La vie chrétienne est marquée par le combat spirituel. Qui n’en fait pas profondément l’expérience ? Cependant, ces rites sont orientés vers le déploiement du dessein bienveillant de Dieu (Éph 1, 9) dans l’Esprit Saint, la réalisation du salut et notre renaissance comme fils et filles de Dieu, « héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ » (Rm 8,17).

Les prières d’exorcisme et de délivrance doivent être discernées pour éviter toutes les ambiguïtés de magie ou de mainmise sur Dieu. Dans un esprit œcuménique, les Églises sont invitées à s’entraider sur ces problématiques. Délivrance et exorcisme ne sont là que pour exalter le triomphe du Christ, non pas en dépit, mais dans son abaissement divin et glorifier son union éternelle avec nous. « Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Rm 8,31).

Père Emmanuel Gougaud


Document