Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=112

Septembre 2013



Protestants en fête

 

21 août 2017 2017

27 septembre / Paris

L’espérance pour tous, portée dans la foi et par le service : c’est avec ce fil conducteur qu’a eu lieu les 27, 28 et 29 septembre le rassemblement Protestants en fête, organisé par la Fédération protestante de France, le deuxième après celui de Strasbourg en 2009. Dans un Manifeste pour l’espérance proposé à la signature depuis le printemps, il était rappelé que, pour les croyants, il n’y a pas d’espérance sans confiance : « Celui qui reçoit le Christ reçoit en même temps des frères et des sœurs à l’échelle du monde. Nous appelons donc les chrétiens à donner à leur espérance le visage du Christ des Béatitudes ».

Pendant trois jours, les protestants venus de toute la France et de pays voisins ont investi plus de cinquante lieux de culte dans Paris et différents points stratégiques : la place du Palais Royal avec le Village des Solidarités, le parvis de la gare de Lyon avec le Village Jeunesse, la place de la Bastille pour une lecture de la Bible en continu ; au parc de Bercy était installé le Village des Églises et institutions, où se trouvaient par exemple le stand de l’AFFMIC (Association française des foyers mixtes interconfessionnels chrétiens) ou celui du Défi Michée [1]. La Tente des communautés, animée par des diaconesses, accueillait des temps de prière et de célébration. Concerts, conférences, tables rondes, ateliers, expositions étaient organisés,souvent dans la collaboration entre plusieurs Églises et institutions, l’un des buts de la manifestation étant de créer du lien entre les différentes familles qui composent le protestantisme.

À la faveur d’un accord entre les responsables des émissions chrétiennes sur France 2, le culte – musicalement et liturgiquement très soigné – était retransmis en direct depuis le Palais omnisports de Bercy. On pouvait y noter la présence des responsables du Conseil national des évangéliques de France et celle du cardinal André Vingt-Trois.

L’œcuménisme était aussi au rendez-vous de Protestants en fête avec une table ronde organisée à l’Institut catholique par le Service des relations œcuméniques de la FPF et animée par Valérie Duval-Poujol, présidente de la commission œcuménique. Le P. Michel Mallèvre, directeur du Centre Istina, la pasteure Nicole Fabre, aumônier des hôpitaux, et le pasteur Étienne Lhermenault, président du Conseil national des évangéliques de France, ont échangé sur Les relations entre chrétiens pour le XXI e siècle : fête ou défaite de la diversité ? dans une salle bondée. Le prochain rassemblement Protestants en fête aura lieu à Lyon en 2017, et marquera le 500e anniversaire de la Réforme.



[1Le Défi Michée est un mouvement mondial lancé par l’Alliance évangélique mondiale et un réseau international d’ONG appelant les chrétiens à se mobiliser en faveur de la justice et de la miséricorde envers les plus pauvres et les plus vulnérables.

 


Visite à François de Jean X d’Antioche

 

26 décembre 2013 2013

26 septembre / Vatican

Jean X, primat de l’Église grecque-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient, a effectué une première visite à Rome et au Vatican du 26 septembre au 1er octobre. Le patriarche désirait « joindre la voix de l’Église antiochienne à la voix du Siège apostolique dans l’appel à adopter le dialogue comme seul moyen pour résoudre
les problèmes que traversent les pays du Moyen-Orient, et pour instaurer en ces pays les fondements de la paix et de la coexistence ». « Nous avons parlé de la présence des chrétiens au Moyen-
Orient : c’est une question très importante en ce moment, parce que beaucoup quittent la Syrie, le Liban, pour d’autres pays. Nous ne pouvons pas accepter un Moyen-Orient sans le visage du Christ », a expliqué le patriarche au micro de Radio Vatican. Les échanges ont aussi porté sur l’unité des chrétiens : « J’ai exprimé tout mon amour
fraternel à Sa Sainteté et tout l’amour de notre Église d’Antioche, de l’Église orthodoxe, envers l’Église catholique. Dans le dialogue entre les orthodoxes et l’Église catholique, nous voulons faire tout notre possible », a ajouté le patriarche. (d’après le communiqué du
Patriarcat grec-orthodoxe d’Antioche, 1er octobre, et Zenit, 29 septembre).



 


Élection de femmes évêques dans la Communion anglicane

 

26 décembre 2013 2013

25 septembre / Nandyal (Inde)

L’Église de l’Inde du Sud a pour la première fois le 25 septembre élu
évêque une femme, la Rev. Eggoni Pushpa Lalitha, qui prend la responsabilité du diocèse de Nandyal (dans l’état d’Andhra Pradesh). Fondée en 1947, l’Église de l’Inde du Sud est née de l’union d’Églises de traditions anglicane, méthodiste, congrégationaliste et presbytérienne. Elle est aujourd’hui membre de la Communion anglicane et rassemble plus de quatre millions de fidèles. Quelques jours auparavant, l’Église anglicane d’Irlande élisait aussi pour la première fois une femme évêque, Patricia Storey, pour le diocèse
de Meath et Kildare. L’Église (anglicane) du Pays de Galles a de son côté adopté, le 12 septembre, le principe de la consécration de femmes évêques, cinq ans après l’échec d’une première tentative.

Par ailleurs, trois femmes ont été élues à la Chambre des évêques de
l’Église d’Angleterre, a annoncé le 26 septembre le Palais de Lambeth. Nicola Sullivan, archidiacre de Wells, Vivienne Faull, doyenne de la cathédrale de York, et Rachel Treweek, archidiacre de Hackney, participeront aux débats de la Chambre des évêques dès le 1er décembre. Le 7 février de cette année, les représentants des évêques avaient décidé l’intégration de femmes occupant des fonctions de responsabilité dans le clergé. L’Église d’Angleterre a rejeté en novembre 2012 le principe de la consécration de femmes évêques, mais le nouvel archevêque de Cantorbéry
Justin Welby, qui y est favorable, a relancé la procédure. (d’après APIC, 27 septembre)



 


Catéchèse œcuménique pour les enfants

 

26 décembre 2013 2013

25 septembre / Saint Étienne

Tous les mercredis matins, les enfants de Saint-Étienne sont invités
à participer à un catéchisme ouvert aux jeunes catholiques et protestants et notamment aux enfants de couples mixtes, pour étudier ensemble le message biblique et découvrir ce qui unit
et ce qui sépare les chrétiens, dans le respect mutuel. Cette année est
consacrée aux femmes dans la Bible. Par ailleurs, les familles sont invitées à participer tout au long de l’année à des célébrations, dans l’une ou l’autre Église. (d’après le site du diocèse de Saint-Étienne) Par ailleurs, une journée sur le thème Peut-on parler d’une catéchèse
œcuménique
 ? a été organisée à La Rochelle le 12 octobre. Des représentants des Églises locales – catholique, protestante unie de France et orthodoxe – sont intervenus pour répondre aux interrogations, à partir des expériences vécues dans le département et d’autres lieux. (d’après OEcuménisme 17)



 


Semaine mondiale pour la paix en Palestine Israël

 

26 décembre 2013 2013

22 septembre

Du 22 au 28 septembre le Forum œcuménique Palestine Israël (du
Conseil œcuménique des Églises) appelait les Églises membres, les grandes associations confessionnelles (Pax Christi International, Christian Aid…) et la société civile dans son ensemble, à prier, à former à ces problèmes et à s’efforcer de convaincre les pouvoirs politiques, afin que cesse l’occupation illégale en territoire palestinien, et qu’un avenir de paix soit proposé aux peuples de Palestine et d’Israël. Le thème de cette année – Jérusalem, cité de justice et de paix – est issu du
Document Kairos signé par tous les responsables chrétiens de Palestine en 2009 [1].



[1Lire UDC n° 158, p. 35.

 


Rencontre catholique-orthodoxe

 

26 décembre 2013 2013

21 septembre / Solesmes

Organisée conjointement par l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes et la
Fraternité Chrétienne Sarthe-Orient, une rencontre catholique-orthodoxe, présidée par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, et le métropolite Joseph Pop, du patriarcat de Bucarest, a rassemblé une centaine de personnes à la grande marbrerie de Solesmes le 21 septembre. Un message du cardinal Kurt Koch, président du
Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, replaçait cette journée dans la perspective de la rencontre historique entre Paul VI et Athénagoras Ier à Jérusalem. Le P. Patrice Mahieu, moine de Solesmes, rappela dans son intervention les principes catholiques de l’œcuménisme tels qu’ils se dégagent de
Unitatis Redintegratio, et Michel Stavrou, professeur à l’Institut Saint-Serge, a exposé les étapes de l’engagement œcuménique
orthodoxe. Diacre de l’Église orthodoxe russe, Vladimir Mutin a présenté les Principes fondamentaux régissant les relations de l’Église orthodoxe russe avec l’hétérodoxie.

L’après-midi fut consacré, sous la présidence de Mgr Nasser Gemayel, évêque maronite de l’éparchie Notre-Dame du Liban à Paris, au dialogue œcuménique au sein du patriarcat d’Antioche et au Moyen-Orient, en particulier au projet de Mgr Élie Zoghby, archevêque grec-catholique de Baalbek, d’unification des deux patriarcats grec-orthodoxe et grec-catholique. (d’après fr. Patrice Mahieu)



 


Modification des horaires de France Culture : le CÉCEF proteste

 

24 décembre 2013 2013

20 septembre / Paris

Le Conseil d’Églises chrétiennes en France a envoyé le 20 septembre une lettre de protestation au Président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, dans laquelle sont exprimés « son étonnement et sa
réprobation » devant la modification, sans préavis ni concertation, de l’horaire des émissions religieuses du dimanche matin sur France Culture : « La situation nouvellement créée pose en effet la question de la juste place de ces émissions dans le cadre du service public. D’une part, cette prise de décision unilatérale a été mise en œuvre
dès la rentrée de septembre sans aucune concertation préalable avec les partenaires religieux directement concernés, notamment
orthodoxes et protestants. Par ailleurs la Convention notifiant l’horaire de 8h30 signée l’an dernier (art. 3.3 et 15) par France Culture et la Fédération protestante de France pour son Service protestant a été remise en cause sans aucune argumentation. » Le président O. Schrameck a répondu le 7 novembre que « France Culture a décidé de rétablir les horaires d’origine à compter du 5 janvier 2014 ».



 


Église chaldéenne : invitation au dialogue

 

24 décembre 2013 2013

15 septembre / Bagdad

Le patriarche de Babylone des chaldéens Louis Raphaël 1er Sako a écrit une lettre au patriarche de l’Église assyrienne de l’Orient à l’occasion de son anniversaire, le 15 septembre, dans laquelle il lui adresse une invitation officielle à débuter un dialogue afin de restaurer la pleine communion entre leurs deux Églises : « Je profite de cette occasion pour exprimer le désir de l’Église chaldéenne en ce qui concerne la mise en place d’un dialogue pour l’unité, qui est le désir de Jésus. Le début de ce dialogue est aujourd’hui urgent, face aux grands défis qui menacent notre survie. Sans unité, nous n’avons point d’avenir. […] Je mets avec confiance ce désir sincère entre les mains de votre sainteté. » Le patriarche de l’Église assyrienne de l’Orient Dinka IV a répondu favorablement le 3 octobre à cette invite : « Nous nous réjouissons de votre bonne volonté en ce qui concerne le renouvellement du dialogue avec vous en vue de l’unité. Nous aussi sommes d’accord et vous soutenons dans cette bonne intention de nous rapprocher les uns des autres comme des frères dans le Christ, et comme fils et filles d’une même nation. Ceci a constitué l’intention de l’Église assyrienne par le passé et maintenant, et il en sera de même à l’avenir. » En 1994, le dialogue entre l’Église assyrienne de l’Orient et l’Église catholique a conduit à la signature d’une Déclaration christologique commune, par laquelle les
deux Églises ont reconnu partager la même foi en Jésus Christ et dans le mystère de l’Incarnation [1]. (d’après Fides, 16 septembre et 8 octobre)



 


Le Jeûne fédéral célébré ensemble par les chrétiens

 

24 décembre 2013 2013

15 septembre / Suisse

Le Jeûne fédéral est une institution en Suisse : par décision de la Diète fédérale en 1832, cette journée « d’action de grâces, de pénitence et de prière pour toute la Confédération suisse » est
fixée au 3e dimanche de septembre. 136 parlementaires ont signé cette année un Appel à la population suisse, demandant d’être « reconnaissants pour la liberté, la paix, la stabilité », de « faire pénitence pour nos fautes personnelles et collectives » et de « prier pour la protection de la paix, en Suisse et dans le monde ». La Communauté de travail des Églises chrétiennes de Suisse avait
organisé une célébration œcuménique à Berne, qui a rassemblé plus de 500 chrétiens de toutes dénominations, venus de tous les cantons du pays. Une déclaration d’engagement personnel a été lue par laquelle les chrétiens présents disent vouloir se consacrer au
service de Dieu et de leur prochain. « Nous vivons deux premières, a relevé la pasteure Rita Famos, présidente de la Communauté de travail des Églises chrétiennes de Suisse. Pour la première
fois, la Fête fédérale d’action de grâces se vit au plan national, et pas seulement au niveau des communautés locales ou cantonales. Pour la première fois elle rassemble un aussi grand nombre de confessions chrétiennes, protestantes, évangéliques, catholique et orthodoxe.
Nous voulons nous laisser inspirer par le Dieu créateur et sauveur et faire grandir la communion entre nous ». (d’après agck.ch et APIC, 15 septembre)



 


Disparition d’un artisan du renouveau des Églises chrétiennes au Moyen-Orient

 

24 décembre 2013 2013

10 septembre / Beyrouth

Décédé le 10 septembre, Albert Laham était l’un des fondateurs de
Syndesmos, la Fédération internationale des mouvements de jeunesse
orthodoxe, fer de lance du renouveau des Églises orthodoxes au Moyen-Orient après la Seconde Guerre mondiale. Toute sa vie, ce laïc libanais se dévoua à son Église d’Antioche et à toutes les Églises orthodoxes et notamment à leur jeunesse, qu’il contribua à éduquer, à responsabiliser, à unir. Il avait aussi à cœur la réconciliation de tous les chrétiens et avait fondé au Liban le premier groupe de dialogue œcuménique, le groupe Saint Irénée. (d’après mjoa.org)



 


Journée de prière et de jeûne pour la paix en Syrie

 

24 décembre 2013 2013

7 septembre / Vatican

À l’appel du pape François, plus de 70 000 fidèles se sont réunis place
Saint Pierre pour prier pour la paix en Syrie, le samedi 7 septembre, alors que les États-Unis et la France menaçaient d’intervenir militairement dans le pays. Le pape avait invité les catholiques et
tous les hommes de bonne volonté, à prier et à jeûner pour la paix ce jour-là. Sur le parvis, à côté d’un grand nombre de cardinaux et d’évêques, d’autres personnalités religieuses avaient pris place,
notamment des prêtres orthodoxes ainsi que plusieurs imams. Le grand mufti de Syrie, Ahmad Badreddin Hassou, qui avait initialement annoncé sa venue, a présidé à Damas un moment de prière à la mosquée des Omeyyades, en présence de responsables des diverses
familles musulmanes, et de responsables juifs et chrétiens. Pour sa
part, le patriarche de Constantinople a fait savoir qu’il accueillait volontiers l’appel de son « frère François » au jeûne et à la prière pour la paix, demandant aux chefs d’État et de gouvernement réunis à Saint-Pétersbourg dans le cadre du G20 de favoriser une solution négociée du conflit syrien. En Inde et dans divers pays africains l’appel a rencontré un large écho chez les chrétiens de diverses confessions, souvent rejoints par des musulmans ou des hindouistes. Le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises le pasteur Olav Fykse
Tveit s’y est associé également. (d’après Fides et APIC, 7 septembre)

En France aussi on a relevé plusieurs initiatives œcuméniques locales :
à Rodez le pasteur Luc Serrano, de l’Église protestante unie du Rouergue, a participé à un temps de recueillement sur le parvis de la cathédrale aux côtés de l’évêque du diocèse, Mgr François Fonlupt, et d’un représentant de la communauté musulmane de Rodez, en
communion avec toutes les victimes de la tragédie syrienne.



 


Le pape François a reçu le catholicos malankar orthodoxe

 

24 décembre 2013 2013

5 septembre / Vatican

Le pape François a reçu le 5 septembre Sa Sainteté Moran Baselios
Marthoma Paulose II, catholicos des malankars orthodoxes d’Inde. En visite pastorale chez ses fidèles en Europe, il était venu se recueillir sur la tombe de saint Pierre. Le pape a rappelé que l’Église malankare est née du témoignage que l’apôtre Thomas a rendu au Christ jusqu’au martyre, et que « la fraternité apostolique qui unissait les
premiers disciples de l’Évangile unit toujours nos Églises ». Il a évoqué les relations inter-ecclésiales tissées depuis une trentaine d’années, les rencontres en 1983 à Rome, et en 1986 en Inde, de Jean-Paul II avec le précédent catholicos, ainsi que l’institution d’une commission
bilatérale de dialogue qui a permis la signature de l’Accord doctrinal
sur la christologie en 1990. Il a poursuivi en notant que cette commission continue son travail précieux « en vue d’accomplir des pas significatifs sur des questions telles que l’usage commun d’édifices de culte et de cimetières, le partage de ressources spirituelles et même liturgiques dans des situations pastorales spécifiques, et sur la nécessité d’identifier des formes nouvelles de collaboration face aux défis sociaux et religieux croissants ». L’Église malankare orthodoxe syrienne, qui compte quelque 2,5 millions de fidèles, est autocéphale et doit être distinguée de l’Église syro-malankare orthodoxe, dont elle s’est séparée en 1975. (d’après VIS, 1er et 5 septembre)



 


Les âges de la vie spirituelle

 

24 décembre 2013 2013

4 septembre / Bose (Italie)

Le XXIe colloque œcuménique international de piritualité orthodoxe organisé au monastère de Bose, en collaboration avec les Églises orthodoxes, s’est attaché à la question de la maturation
spirituelle. Le communiqué final précise que le colloque « a voulu se
mettre à l’écoute de la sagesse des Pères, pour offrir un espace de réflexion sur le thème de la maturation spirituelle à travers les crises de passage entre les âges de la vie, dans la certitude que la imension
spirituelle est essentielle pour une authentique maturation humaine. […] Dans son message d’ouverture Enzo Bianchi, prieur de Bose, a expliqué le sens du thème du colloque, qui amène à méditer “sur le signe que le passage du temps laisse dans notre corps, dans notre esprit, dans notre cœur, mais aussi dans notre vie spirituelle”. Le livre
de Paul Evdokimov Les âges de la vie spirituelle (Paris, 1964) a inspiré le choix du thème. Les pages du fameux théologien orthodoxe russe révèlent le visage d’une sainteté capable d’entrer en contact avec Dieu et avec l’humanité, “dépositaire de la philanthropie divine” (Grégoire de Nazianze). » (d’après le communiqué final, 9 septembre) Après quatre jours intenses de rencontres et de dialogue, les participants de toutes les confessions présentes ont terminé leurs travaux le 7 septembre par une prière pour la paix dans l’église monastique de Bose, répondant ainsi à l’appel de l’évêque de Rome.



 


Moyen-Orient : la parole aux chrétiens

 

24 décembre 2013 2013

3 septembre / Amman

À l’initiative du roi Abdallah II de Jordanie, un colloque intitulé Les
défis des chrétiens arabes
, a permis à l’ensemble des représentants des diverses communautés chrétiennes au Moyen-Orient de bénéficier d’une tribune médiatique sans précédent dans le monde arabe : près de 70 patriarches et responsables des différentes Églises présentes dans cette région du monde, le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, et des responsables de communautés musulmanes, se sont retrouvés dans la capitale jordanienne les 3 et 4 septembre. Pour le patriarche orthodoxe Théophile III de Jérusalem
et de toute la Palestine, la coexistence est « l’essence de la vie dans la région ». Il a insisté sur le fait que les chrétiens arabes étaient natifs de cette partie du monde, et que la menace ne venait pas de la diversité mais de la violence et de l’extrémisme, et des tentatives de porter atteinte à la liberté de culte. À l’ouverture de la conférence, le prince de Jordanie Ghazi ben Mohammed, premier conseiller du roi Abdullah pour les affaires religieuses et culturelles, avait souligné l’apport des chrétiens dans la région : « Au cours des treize siècles
passés, nous, Arabes musulmans et Arabes chrétiens, nous avons constitué une seule communauté indivise. […] Il est impossible d’exprimer ici le rôle immense qu’ont joué à tous les niveaux et dans tous les domaines les Arabes chrétiens dans la construction
de nos pays et leur participation à notre défense contre tous ceux qui nous ont attaqués. » (d’après Radio Vatican, 5 septembre)



 


Un Temps pour la Création

 

23 décembre 2013 2013

1er septembre

Recommandé par le 3e Rassemblement œcuménique européen à Sibiu, le temps de prière pour la sauvegarde de la Création est marqué un peu partout en Europe et dans le monde. Le Message aux communautés chrétiennes publié en 2012 par le Conseil d’Églises chrétiennes en France à l’occasion de ses vingt-cinq ans, qui précisait les chantiers œcuméniques pour les années à venir, soulignait l’importance de cet engagement et appelait les chrétiens à organiser « localement une journée annuelle de réflexion et de prière en faveur de modes de vie respectueux de l’environnement et des rapports humains ».

À Amiens, comme chaque année le 2e dimanche de septembre, a eu lieu la Fête au bord de l’eau qui reconstitue au bord de la Somme un marché traditionnel alimenté par les produits des célèbres hortillonnages, quartier de la ville composé de jardins flottants et de canaux. Depuis plusieurs années, une célébration œcuménique est préparée par sept communautés chrétiennes de la ville et du département de la Somme. En lien avec le Temps pour la Création, des Hortillons viennent y présenter leurs produits et offrir des brioches à la fin de la cérémonie. Cette année, le thème portait sur les problèmes liés à l’eau, en lien avec le Réseau œcuménique de l’eau (Conseil œcuménique des Églises). (d’après Gabriel Campagne)

À Besançon, « en déplaçant cette année à l’Escale Jeunes la désormais traditionnelle fête de la Création, les organisateurs ont voulu montrer que le souci chrétien de l’environnement était aussi l’affaire des générations montantes. […] La contemplation d’une tapisserie d’Haïti représentant le Christ au cœur de la Création partagée entre péché et grâce, entre violence et pardon, entre pureté et souillure, a été accompagnée d’un commentaire qui montrait le décalage entre l’ordre parfait de la Genèse et l’état du monde présent. […] Pour finir, l’assemblée a été invitée à lire ensemble l’engagement œcuménique signé à Strasbourg en 2001 avant de se tourner avec confiance vers le Père Créateur. » (d’après P. Rougeot, Église de Besançon, 20 octobre)

Dans la Sarthe, à Laval, Mayenne, Saint Fraimbault et Évron, des célébrations œcuméniques ont eu lieu pour la Journée mondiale de l’eau, le 4 octobre, avec une évocation de François d’Assise, chantre de la Création, sur des versets de psaumes choisis parce qu’ils parlent de l’eau sous toutes ses formes : eaux du chaos primitif, mer, pluie, rosée, fleuves…. À la fin les participants s’engageaient à travailler à la protection de la Création, personnellement et collectivement, en lisant eux aussi tous ensemble à voix haute l’article 9 de la Charte œcuménique européenne.



 


Cathédrale de Lausanne : l’œcuménisme du peuple de Dieu

 

24 décembre 2013 2013

1er septembre / Lausanne

Le dixième anniversaire de la Communauté de travail des Églises chrétiennes dans le canton de Vaud [1] a été fêté le 1er septembre 2013 au cours d’une célébration qui a rempli la cathédrale de Lausanne. Organisée par la CECCV, le Conseil d’Églises chrétiennes en Suisse
et le Conseil œcuménique des Églises, la célébration a été marquée par trois temps forts : d’abord le lancement d’un concours sur deux thèmes (Unité de l’Église - unité de l’humanité et Beauté de Dieu -
beauté du monde
), et sous deux formes : l’une musicale, avec la composition d’un cantique, et l’autre picturale ; ensuite la remise
du Label OEcumenica [2] pour l’année 2013 aux émissions religieuses de la RTS (Radio Télévision suisse francophone) et à l’Atelier œcuménique de théologie de Genève [3] ; et enfin l’envoi, par la prière et la bénédiction, des délégués à l’Assemblée du Conseil œcuménique des Églises à Busan. Une chorale œcuménique formée
pour l’occasion, avec un orchestre, un groupe de danse et des chants de l’Église orthodoxe érythréenne a donné à cette célébration un caractère festif et coloré. Plus d’une vingtaine de personnalités,
représentant les Églises, le monde politique et économique, sont intervenues. (d’après ceccv.ch)



[1Créée en 2003, la CECCV rassemble vingt Églises chrétiennes de toutes confessions dans le canton de Vaud.

[2« Le label distingue des projets oecuméniques réalisés par des particuliers, des paroisses, des communautés
religieuses ou des organisations ecclésiastiques. (www.agck.ch) »

 


1er Synode général de l’Église apostolique arménienne depuis six cents ans

 

4 janvier 2014 2014

24 septembre / Etchmiadzine

Le patriarche suprême et catholicos de tous les arméniens Karékine II et le catholicos de la Grande Maison de Cilicie Aram I er ont présidé au siège patriarcal d’Etchmiadzine, près de Erevan, le premier Synode tenu par l’Église apostolique arménienne depuis six cents ans. Ce Synode, qui a rassemblé 62 évêques, a traité du rétablissement de la tradition de canonisation dans l’Église apostolique arménienne, et plus particulièrement de la canonisation, collective ou non, des victimes du génocide arménien. Le Synode a aussi évoqué les travaux de la commission de liturgie sur le sacrement du baptême, et sur la langue liturgique. Sur toutes ces questions, des études complémentaires ont été demandées. Instruction religieuse, mission éducative de l’Église, préservation de l’identité arménienne ont aussi été étudiés par le Synode, qui se réunira à nouveau dès l’automne 2014.



 


85 morts dans l’attaque d’une église anglicane au Pakistan

 

26 décembre 2013 2013

22 septembre / Peshawar (Pakistan)

Un attentat a fait 85 victimes à l’église anglicane de Tous les Saints de
Peshawar le 22 septembre, où une foule de quelque 600 chrétiens se pressait à la sortie du service dominical. (d’après Églises d’Asie, 23 septembre) Cet attentat particulièrement meurtrier s’inscrit dans la suite de nombreux attentats visant l’une ou l’autre Église chrétienne au Pakistan depuis une dizaine d’années.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=112


Document