Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=145

Août 2015



Assises chrétiennes de l’écologie

 

11 janvier 2016 2016

28-30 août 2015 / Saint-Étienne

Du 28 au 30 août 2015, les Assises chrétiennes de l’écologie ont réuni plus de 2000 personnes, venues de 65 départements, parfois à pied en marchant plusieurs jours. Cette deuxième édition, organisée par le diocèse de Saint-Etienne, l’hebdomadaire La Vie en lien avec le Service national famille et société de la Conférence des évêques de France, comprenait près de 80 forums, ponctués par des conférences plénières et des tables rondes. À la lumière de leur foi, les chrétiens ont exploré la crise écologique actuelle en proposant différentes façons d’incarner « la sobriété heureuse ». Les mots « créativité » comme la réponse de l’homme aux impasses auquel il est confronté et « métamorphose », appelant à un vrai changement de nos modes de vie, étaient retenus comme résumant le mieux le contenu du colloque. (d’après rencontres-ecologie-2015.assises-chretiennes.fr)



 


Anniversaires œcuméniques

 

11 janvier 2016 2016

16 août 2015 / Taizé

La communauté monastique de Taizé a célébré cette année le 75e anniversaire de son existence et le 100e anniversaire de la naissance du frère Roger. Un rassemblement de jeunes « pour une nouvelle solidarité », animé par une vingtaine d’intervenants par jour et comprenant quelque 110 ateliers thématiques, s’est déroulé à Taizé du 9 au 16 août 2015, en liant ainsi l’histoire et l’avenir. Le 16 août, une prière d’action de grâce, constituant le sommet des commémorations, a fait écho de la mort du frère Roger, assassiné ce même jour, dix ans auparavant, pendant la prière du soir dans l’église de la Réconciliation, par une personne déséquilibrée. Plusieurs responsables d’Églises ont manifesté leur soutien spirituel en adressant des messages à l’occasion de cette triple commémoration, peu commune. D’après le pape François, le frère Roger a non seulement fondé « une communauté authentiquement multiconfessionnelle », mais aussi a été « le promoteur d’un œcuménisme spirituel », se démarquant par l’« attention particulière portée aux jeunes ». Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a souligné le caractère sacrificiel de la vie du fondateur de Taizé, qui, lors de la Seconde guerre mondiale « a souvent risqué sa vie pour en sauver d’autres » ; une vie, qui pour le secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale, Martin Junge, « a été un immense cadeau fait à ce monde ». Selon le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, Olav Fykse-Tveit, l’enseignement de frère Roger « au cœur de la terreur nazie et de la guerre » est précieux, dans la mesure où il nous aide « à garder notre regard fixé sur la croix du Christ ».

Un colloque œcuménique et international, explorant les différentes facettes de sa pensée a eu lieu à Taizé du 30 août au 6 septembre 2015, en clôturant ainsi la triple commémoration, ayant réuni plusieurs milliers de chrétiens. (d’après taize.fr)

Photo : © taize.fr
L’assemblée au moment de la prière d’action de grâce, le 16 août 2015.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=145


Document