Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=148

Novembre 2015



Réunion du Conseil de direction de CEC

 

11 avril 2016 2016

25-27 novembre 2015 / Etchmiadzin

À l’invitation de l’Église apostolique arménienne, le Conseil de direction de la Conférence des Églises européennes [CEC] a tenu sa deuxième réunion annuelle du 25 au 27 novembre 2015 à Etchmiadzin. Reçu par le catholicos de tous les arméniens Karekin II, le groupe a également visité, en cette année centenaire du génocide arménien, le complexe mémorial d’Erevan. Les participants ont décidé que la prochaine assemblée générale de la CEC aura lieu en 2018, tout en avançant dans ses préparatifs. Une déclaration « Europe de paix et d’hospitalité » au sujet de la crise migratoire actuelle a été adoptée à l’issue de la rencontre. Tout en reconnaissant les « énormes défis » liés à l’intégration des réfugiés ainsi que la responsabilité des Églises membres dans ce processus, les participants se sont opposés, à toutes les tentatives visant « à transformer l’Europe en une forteresse ». Ils ont aussi rappelé, à la veille de la Nativité du Christ, que Lui aussi était « un petit enfant fuyant la menace de mort ».

La prochaine rencontre du Conseil de direction, qui se réunit deux fois dans l’année, aura lieu en juin 2016 à Bruxelles. (d’après ceceurope.org)

Photo : © ceceurope.org



 


Pape François visite l’Église luthérienne de Rome

 

11 avril 2016 2016

15 novembre 2015 / Rome

Le dimanche 15 novembre 2015, le pape François a rendu visite à l’Église luthérienne de Rome. Le pasteur de la communauté, Jens-Martin Kruse, a salué l’engagement du souverain pontife pour l’unité des chrétiens et son humilité dans l’exercice de son ministère à la tête de l’Église de Rome, « qui préside à la charité de toutes les Églises ». « Ne nous laissons pas paralyser par la peur et continuons à parcourir ensemble notre chemin » a-t-il exhorté l’assemblée, deux jours seulement après les attentats meurtriers qui ont ébranlé Paris. Dans son discours, le pape a invité l’Église catholique à accomplir, à la veille du cinquième centenaire de la Réforme, une « révision attentive et honnête » de ses intentions et de la figure de Martin Luther. « Illuminés par [le] baptême commun », catholiques et luthériens devraient, à ses yeux, demander « la grâce de [la] diversité réconciliée dans le Seigneur ». « Une foi, un baptême, un Seigneur », a-t-il encore lancé à une dame luthérienne, lorsque celle-ci a partagé sa douleur de ne pas pouvoir communier au corps et au sang du Christ avec son mari catholique. En précisant qu’il « n’est pas de [sa] compétence » de « donner la permission de faire ceci ou cela », il l’a encouragée : « parlez avec le Seigneur et allez de l’avant ». (d’après vatican.va)

Photo : D.R.



 


Colloque international sur la mission de la revue œcuménique francophone

 

11 avril 2016 2016

12-14 novembre 2015 / Beyrouth (Liban)

Le « Centre de Recherches et de publications de l’Orient chrétien » et la revue « Proche-Orient Chrétien » [POC] ont organisé, du 12 au 14 novembre 2015, un colloque international à l’occasion du passage de la revue POC de Jérusalem à l’Université Saint Joseph de Beyrouth : « le défi de l’Église une, mission de la revue oecuménique francophone ». Ce colloque réunissait des représentants de revues œcuméniques francophones fondées dans la première moitié du XXe siècle : Irénikon, Istina, Unité chrétienne et Proche-Orient chrétien. C’est ainsi que Lambert Vos, Franck Lemaître, Anne-Noëlle Clément et Frans Bouwen ont retracé l’histoire de leur revue, les différentes étapes de leur évolution et dressé un état des lieux actuel. Mgr François Kalist représentait le Conseil pour l’unité des chrétiens de la Conférence des évêques de France et Hyacinthe Destivelle le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Le colloque avait débuté par une conférence magistrale de Christoph Theobald : « le renouveau oecuménique au XXe siècle, flux et reflux ». Après les interventions des représentants des revues, il s’est poursuivi par une conférence de Gabriel Hachem : « la revue oecuménique : de la théologie à la pastorale », avant de se conclure par un séminaire ayant pour but d’étudier la place du numérique dans les revues et d’imaginer une éventuelle future collaboration entre celles-ci. Rendez-vous a été pris pour poursuivre ensemble la réflexion autour des revues francophones. C’est bien sûr Unité des chrétiens qui va prendre la suite d’Unité Chrétienne dans cette prochaine rencontre. (d’après Anne-Noëlle Clément)

Photo : D.R.



 


L’AFFMIC : dix ans au service des foyers mixtes

 

11 avril 2016 2016

7-8 Novembre 2015 / Lyon

Une centaine de personnes se sont retrouvées à Lyon, les 7-8 novembre 2015, à l’occasion des dix ans de l’Association française des foyers mixtes interconfessionnels chrétiens [AFFMIC]. Trois intervenants ont dialogué sur le thème du week-end « foyers mixtes : l’audace d’ouvrir des pistes nouvelles ». Noël Ruffieux, laïc orthodoxe et foyer mixte n’a pas hésité à affirmer que « l’Église n’existe pas » sans les foyers inter-ecclésiaux, qui ont pour vocation de bâtir, à partir de leur mixité de foi, une communauté de foi. Le frère Michel Mallèvre, o.p., directeur de l’Institut supérieur d’études œcuméniques a invité les foyers mixtes à « franchir les rideaux des institutions » pour gagner la confiance des responsables ecclésiastiques. Interpellations que le pasteur Gill Daudé de l’Église protestante unie de France, modérateur de la rencontre, a reprisesavec les participants pour les encourager à construire l’Église de demain sans se laisser enfermer dans les querelles du passé. Valérie Duval Poujol, présidente de la Commission oecuménique de la Fédération protestante de France, a enfin présenté la diversité comme une chance et une bénédiction : « l’autre m’aiguillonne à savoir qui je suis », tout en faisant part de l’émergence d’une nouvelle pédagogie du cheminement qu’elle a pu observer en tant que « délégué fraternel » au synode romain pour la famille.

À l’occasion de cet anniversaire, l’AFFMIC a édité les lettres publiées depuis sa création sous le titre : « 34 lettres à relire pour inventer la suite ». (d’après Julien et Brigitte
Vielle et affmic.org)

Photo : © affmic.org



 


Réunion du groupe Saint-Irénée

 

11 avril 2016 2016

4-8 novembre 2015 / Halki (Turquie)

Du 4 au 8 novembre 2015, le groupe de travail catholique-orthodoxe Saint-Irénée a tenu sa douzième session annuelle au monastère de la Sainte-Trinité, sur l’île de Halki, près d’Istanbul. Les travaux du comité coprésidé par Mgr Job de Telmessos et
Mgr Gerhard Feige de Magdebourg, ont porté, cette année, sur la notion de la communion/koinonia en lien avec l’émergence des Églises nationales au sein de l’Orthodoxie au XIXe siècle, ainsi que sur la compréhension de l’autorité dans l’Église. Les participants ont observé que les Églises nationales autocéphales de l’Europe du Sud-Est, à la différence des anciens patriarcats et de l’Église de Russie, « se formèrent en lien très étroit avec la création des États-nations ». Il s’en
suivit « un conflit entre les critères ethniques et territoriaux dans la détermination de la juridiction », résolu en partie par le synode du Constantinople de 1872 condamnant « l’ethnophylétisme », autrement dit, dans le cas précis, l’aspiration « d’autonomie
ecclésiastique des bulgares en tant que bulgares », indépendamment des limites de leur pays.

L’autorité dans l’Église a été présentée, comme interdépendante du pouvoir, qui implique « la possibilité d’user […] de certaines procédures pour prendre des décisions pour autrui », dans la mesure où ce « pouvoir […] est exercé selon le modèle du Christ crucifié, comme un service et non comme une façon de dominer
les autres ». Des cas « d’autorité spirituelle » dans l’Église, qui « ne sont pas liés à une fonction ecclésiale », tel le starets Silouane l’Athonite ou encore Mère Teresa ont été également évoqués. La prochaine session du groupe du dialogue théologique non officiel, créé en 2004 à Paderborn (Allemagne) et constitué de 13 théologiens
catholiques et 13 orthodoxes se tiendra à Taizé au mois de novembre 2016. (d’après le compte rendu du frère Hervé Legrand, o.p.)

Photo : D.R.



 


Consultation mondiale sur la persécution des chrétiens

 

11 avril 2016 2016

2–4 novembre 2015 / Tirana (Albanie)

Pour la première fois dans l’histoire moderne du christianisme, 145 responsables d’Églises venus de 56 pays se sont retrouvés à Tirana (Albanie) du 2 au 4 novembre 2015 pour une consultation mondiale sur le sujet : « Discrimination, persécution, martyre : suivre ensemble le Christ ». Le sommet, organisé à l’initiative du Forum chrétien mondiale [FCM] et avec le soutien du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, de l’Alliance évangélique mondiale, de l’Association pentecôtiste mondiale et du Conseil oecuménique des Églises, a permis aux participants d’une part d’écouter des témoignages venus des Églises persécutées et d’autre part d’explorer les manières dont la solidarité chrétienne doit s’exprimer à l’égard des fidèles opprimés.

« Nous nous repentons de nous être persécutés mutuellement », affirment les responsables ecclésiastiques dans leur communiqué final tout en exhortant à renforcer « de toute urgence » la solidarité et le témoignage chrétien face à la discrimination et le martyre. Les gouvernements sont appelés « à respecter et protéger les chrétiens », notamment « en œuvrant à la résolution des conflits actuels » et en mettant « fin au flux des armes ». Les médias doivent rapporter « d’une manière appropriée et objective » le récit des violations de la liberté religieuse. Les organisations chrétiennes « de toutes les traditions » sont invitées à prier et à œuvrer « ensemble localement en faveur des persécutés ». Il a été également recommandé au FCM d’évaluer « d’ici deux ans » le travail de la présente rencontre. Déclarée en 1967 par sa constitution « état athée », l’Albanie jouit aujourd’hui de la liberté religieuse, après avoir fait face à des années de persécutions atroces. Ironie du sort ou providence, l’hôtel dans lequel les participants ont logé, a été construit sur les ruines de la cathédrale orthodoxe, détruite par le régime communiste, alors que l’ensemble des conférences a eu lieu dans le centre culturel de la nouvelle cathédrale, récemment érigée tout près de l’ancienne et dédiée à la Résurrection du Christ. (d’après globalchristianforum.org)

Photo : © globalchristianforum.org
L’archevêque Anastasios de l’Église orthodoxe autocéphale d’Albanie et le pasteur Larry Miller, secrétaire de la FCM, lors de la prière clôturant le sommet œcuménique.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=148


Document