Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=153

Mars 2016



L’archevêque de Canterbury Justin Welby remet la Croix de Lambeth pour l’œcuménisme

 

30 juin 2016 2016

31 mars 2016 / Londres

Lors d’une cérémonie, ayant réuni au palais de Lambeth le 31 mars 2016 quarante personnalités auxquelles l’Église d’Angleterre a souhaité exprimer sa gratitude, l’archevêque de Canterbury Justin Welby a remis la Croix de Lambeth pour l’œcuménisme à trois d’entre elles. L’évêque copte orthodoxe Angaelos, s’est vu discerner l’une des plus anciennes distinctions de la Communion anglicane, non seulement pour son engagement œcuménique, mais aussi pour ses prises de position sur l’instabilité politique en Égypte et au Moyen Orient exhortant sans cesse à la paix et à la réconciliation. L’archevêque orthodoxe Grégoire de Thyatire et de Grande-Bretagne a été décoré pour son aide précieuse apportée à l’Église d’Angleterre dans ses relations avec le Patriarcat œcuménique. Le chanoine Simon Edward Stephens a reçu la croix œcuménique pour le long ministère pastoral qu’il a accompli à Moscou, dans la paroisse anglicane Saint-André où il a créé en 2006 un centre d’études anglican-orthodoxe, permettant ainsi une meilleure connaissance des chrétiens issus des deux familles d’Églises. (d’après archibishopofcanterbury.org)

Photo : D.R.
L’archevêque Justin Welby avec l’évêque copte orthodoxe Angaelos, à l’issue de la cérémonie.



 


Veillée œcuménique pour les victimes

 

30 juin 2016 2016

28 mars 2016 / Bruxelles

À la suite aux attentats du 22 mars 2016, qui ont ébranlé Bruxelles, en laissant un bilan lourd - une trentaine de morts et plusieurs dizaines de blessés - les chrétiens se sont réunis en une veillée œcuménique le 28 mars, le lundi de Pâques pour de nombreuses Églises, dans la cathédrale des saints Michel et Gudule. Des bougies, symbolisant les victimes, ont été apportées près du cierge pascal par de nombreux pompiers, forces de police et de l’armée ainsi que de membres de personnel de l’aéroport, qui ont joué un rôle essentiel dans le premier secours apporté aux victimes. Conduite par Mgr Jozef de Kasel, archevêque de Malines-Bruxelles, ont participé également à la prière les archevêques Athénagoras du Patriarcat œcuménique de Constantinople et Simon du Patriarcat de Moscou, le pasteur Steven Fuite, président du Conseil synodal de l’Église protestante, Geert Lorein, président du Synode des Églises protestantes et évangéliques de Belgique, ainsi que le président du Comité central du Culte anglican en Belgique le chanoine Jack McDonald. Dans l’assemblée, constituée de très nombreux fidèles et proches des victimes, se trouvaient également des représentants de la communauté musulmane et juive. (d’après cathobel.be et c-i-b.be)

Photo : © cathobel.be
L’archevêque de Malines-Bruxelles Mgr Jozef de Kasel, entouré par l’archevêque Athénagoras et le pasteur Steven Fuite au moment de la veillée œcuménique.



 


Spectacle musical « Chemin de Pâques »

 

11 juillet 2016 2016

27 mars 2016 / Versailles

Un spectacle musical « Chemin de Pâques », proposé par l’Église évangélique Versailles Clagny a réuni, à l’issue des célébrations pascales, quelques chrétiens de différentes confessions le dimanche 27 mars 2016. Reprenant une tradition anglophone de cantates modernes, l’auteur-compositeur-interprète John Featherstone a su allier récits bibliques et textes mis en musique retraçant le chemin pascal du Christ. Entouré de trois chanteurs professionnels, John Featherstone a transmis un moment particulier de commémoration et de partage du message évangélique. Ce fut une occasion pour les disciples du Ressuscité de se recentrer sur le cœur de la révélation biblique exprimée, entre autres, par l’apôtre des nations : « Christ, notre Pâque, a été immolé » (1 Co 5,7) et d’y cheminer non seulement durant le week-end pascal, mais tout au long de leur quotidien. (d’après Alexandre Antoine)



 


Lviv, 10 mars 1946 : 70 ans après

 

30 juin 2016 2016

7 mars 2016 / Paris

Une tribune intitulée « Il est urgent pour les chrétiens orthodoxes de reconnaître la terrible vérité du 10 mars 1946 » a été signée par une vingtaine de personnalités orthodoxes, qui ont demandé « humblement pardon pour toutes les injustices dont [les gréco-catholiques] ont été victimes sous couvert de l’autorité de l’Église orthodoxe ». En effet, c’est au moment de ce rassemblement, qualifié de « pseudo-synode » par le pape Benoît XVI [1], que les participants gréco-catholiques votèrent « pour la ‘réunification’ de leur Église au patriarcat de Moscou », alors, qu’au même moment, leurs évêques « se trouvaient en prison sous les verrous ». Une intégration de force, face à laquelle les signataires demandent la reconnaissance de « la nullité des décisions tragiques du concile » par « les autorités orthodoxes actuelles » notamment en Russie et en Ukraine, tout en concédant que « l’Église orthodoxe de Russie, dans son ensemble, ne peut pas être tenue responsable de décisions prises » par des autorités ecclésiastiques « manipulées ou terrorisées par le NKVD-KGB ».

Le département des relations ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe d’Ukraine a publié à ce sujet un communiqué daté du 11 mars 2016 en exprimant que les relations difficiles entre les deux Églises s’expliquaient par l’histoire. D’après le texte, c’est encore à l’issue de l’union de Brest en 1596 qu’une partie des orthodoxes « sous la pression du pouvoir polonais […] a été rattachée de force à l’Église catholique », de même qu’après l’union d’Oujgorod en 1646, cette fois-ci « sous la pression du pouvoir catholique hongrois ». En admettant qu’« une partie du clergé et des fidèles uniates n’a pas accepté le concile de Lviv », le communiqué refuse une évaluation de son activité « sur la seule base des faits des persécutions contre les gréco-catholiques, sans parler des souffrances de l’Église orthodoxe de la part du pouvoir soviétique ». « Il convient que les orthodoxes et les gréco-catholiques pensent non pas à la recherche des coupables, mais à l’élaboration d’une conception de coexistence pacifique dans une Ukraine unie », encourage la déclaration. (orthodoxie.com et vzcz.church.ua)

Photo : D.R.
Des délégués du concile de Lviv avec le patriarche Alexis Ier.



[1Cf. « Lettre du pape Benoît XVI au cardinal Lubomyr Husar du 22 février 2006 », Istina, n°2, 2006, p. 193.

 


Conférence œcuménique sur les chrétiens en Palestine et Israël

 

30 juin 2016 2016

4 mars 2016 / Paris

La Fédération protestante de France [FPF], en collaboration avec l’association œcuménique les « Amis de Sabeel France » a organisé le 4 mars 2016 une conférence-débat sur le sujet « Les chrétiens en Palestine et en Israël aujourd’hui : témoignages et défis », qui s’est tenue à la Maison du protestantisme. Le pasteur François Clavairoly, président de la FPF, a inauguré l’événement en soulignant que les chrétiens en France ont besoin d’être « mis à jour » sur l’actualité au Moyen Orient, telle qu’elle est « vue par des témoins chrétiens » sur place. Selon Munib Younan, président de la Fédération luthérienne mondiale et évêque luthérien de Jordanie et de la Terre Sainte, l’avenir du christianisme sur ces terres se trouve « dans une paix inscrite dans la justice au Moyen Orient ». Aussi, ce n’est pas les droits des minorités qui doivent être promus, mais « une citoyenneté égale pour tout le monde ». Il a aussi souligné l’importance des écoles, des universités et des hôpitaux chrétiens dans ce processus, qui accueillent davantage de musulmans que de chrétiens, en participant ainsi activement à la promotion d’une société ancrée dans la paix. Pour le recteur du séminaire patriarcal latin de Beit Jala, près de Bethleem, le père Jamal Khader, les liens entre les Églises en Palestine et celles en France doivent être renforcés non seulement au niveau de l’aide humanitaire, mais avant tout, en vue du rétablissement de la paix dans ces pays. Michel Nseir, responsable du programme spécial du Conseil œcuménique des Églises pour le Moyen-Orient, a présenté, l’interdépendance des membres du corps du Christ (cf. II Co 12, 26-27) en insistant sur « l’impératif évangélique de solidarité » comme antidote à la souffrance de l’un des membres, qui est finalement celle de l’ensemble du corps. (d’après protestants.org)

Photo : © FPF
Jamal Khader, Munib Younan, Sibylle Klumpp (ayant fait la synthèse de la conférence) et Michel Nseir.



 


Famille en communauté : l’avenir d’une utopie ?

 

30 juin 2016 2016

3-6 mars 2016 / Suisse

Près de 200 personnes issues de quatorze communautés de différents pays et confessions chrétiennes se sont retrouvées du 3 au 6 mars 2016 à St Niklausen, au cœur de la Suisse, à l’occasion du colloque œcuménique international « Famille en communauté : l’avenir d’une utopie ? », organisé par la communauté du Chemin Neuf. Monseigneur Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, a inauguré le rassemblement qui proposait des communications théologiques sur le sujet avec des Workshops en petits groupes sur des thèmes ciblés. Il a été rappelé que les premiers chrétiens vivaient dans des « maisonnées » comptant non seulement la famille nucléaire, mais aussi des enfants recueillis, des veuves, des esclaves, ainsi que des affranchis. Même si aujourd’hui des couples ne peuvent pas faire partie d’une institution de vie consacrée, les participants ont souligné l’importance des structures existantes, dont la communauté du Chemin Neuf, qui permettent aussi bien à des célibataires qu’à des couples de vivre ensemble un type de radicalité s’approchant des conseils évangéliques. Aussi la virginité comprise au sens large comme une disponibilité totale à l’action divine a-t-elle été présentée comme indispensable pour la vie de chaque baptisé. La notion d’utopie de la vie communautaire a été abordée au sens positif, comme une exigence qui ne doit pas décourager, mais au contraire motiver les personnes à sortir du repli individualiste et livrer leur vie au nom de l’Évangile pour la retrouver véritablement. (d’après ccn.chemin-neuf.fr)

Photo : © Chemin Neuf



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=153


Document