Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=173

Septembre 2017



Temps œcuménique pour la création

 

10 octobre 2017 2017

17 septembre 2017 / Troyes

Le 17 septembre 2017, un temps œcuménique pour la sauvegarde de la création a eu lieu en la cathédrale de Troyes : des vêpres orthodoxes ont été célébrées à l’invitation des catholiques, devant une assemblée interconfessionnelle, constituée également de protestants. Après les mots d’accueil du recteur de la cathédrale, le père Dominique Roy et du vicaire général, le père Jérôme Berthier, représentant Mgr Marc Stenger, évêque du diocèse, l’assistance a pu entendre la méditation de Joëlle Wetzstein, pasteure de l’Église protestante unie de France pour l’Aube. Dans son intervention, elle a rappelé que Dieu fixe des limites : leur absence engendre le chaos, de même que la désobéissance au Créateur. La pasteure a également salué le lancement du label œcuménique Église verte, tout en encourageant l’assemblée non seulement à écouter « la Parole créatrice », mais aussi à suivre l’une des premières missions divines données à l’humanité, « à savoir de garder [et] de sauvegarder sa très belle création ». Puis, à l’instar de l’année précédente, des vêpres orthodoxes, accompagnées d’un office pour la protection de l’environnement, se sont déroulées sous la conduite du recteur de la paroisse Saint-Nicolas de Troyes, le père André Krementzoff de l’Archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale. Un magnifique chœur féminin est intervenu lors de la célébration au sein de laquelle les chrétiens de différentes confessions ont prié « le Seigneur de gloire », qui révèle « Sa puissance éternelle et Sa divinité par Son œuvre créatrice », d’aider les hommes à apprendre à mieux « traiter Sa création afin de célébrer le Créateur ». (d’après Christian Collet, délégué catholique à l’œcuménisme du diocèse de Troyes)

Photo : D.R.



 


Le don de l’hospitalité

 

4 janvier 2018 2018

6-9 septembre 2017 / Bose

Le vingt-cinquième colloque international de spiritualité orthodoxe, organisé par le monastère de Bose, s’est déroulé du 6 au 9 septembre 2017 sur le thème « Le don de l’hospitalité ». Plus de 250 personnes ont bénéficié non seulement des contributions des vingt conférenciers, des trois temps de prières quotidiens – dont une divine liturgie et une messe en l’honneur de la nativité de la Mère de Dieu, le 8 septembre – mais aussi de l’accueil particulièrement chaleureux des frères et des sœurs de Bose, ayant, selon le premier intervenant, le patriarche oecuménique Bartholomée, « toujours accueilli tous les hôtes avec le ‘don de l’hospitalité’ ». Ce don, incarné par le patriarche Abraham – un expatrié [1], empressé d’offrir l’hospitalité aux étrangers inconnus et recevant à son insu des anges [2] lors de la théophanie aux chênes de Membré – a été présenté également sous l’angle des communautés monastiques multiculturelles, où « la convivialité est une utopie réaliste ». Ce charisme a été approfondi, essentiellement, comme le destin de chaque chrétien, en « transit » sur cette terre, puisqu’en route vers sa patrie : le Royaume des cieux, tel un étranger, visité de manière impromptue [3], par Celui, qui n’était pas accueilli par les siens [4]. Rappelant l’importance du « discernement nécessaire » pour l’exercice de l’hospitalité, les participants ont souhaité l’approfondissement de la question de l’hospitalité eucharistique, cette « écharde dans la chair », notamment au sein des couples interconfessionnels et à la lumière de l’ecclésiologie baptismale. Alors que plus de 200 millions d’êtres humains fuient les guerres, les famines et les catastrophes naturelles, la synthèse du colloque, assurée, au nom du Comité scientifique, par le père Michel Van Parys, a insisté sur l’importance dela déclaration du pape François, du patriarche Bartholomée et de l’archevêque Jérôme d’Athènes, appelant non seulement à étendre l’hospitalité, mais aussi à répondre aux causes qui poussent des hommes et des femmes à abandonner leurs maisons. (d’après Patricia Ouin et monasterodibose.it)



[1Cf. He 11,8-9.

[2Cf. He 13,2

[3Abraham, par exemple a été surpris au plus chaud du jour (cf. Gn.18,1).

[4Cf. Jn 1,11.

 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=173


Document