Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=179

Janvier 2018



Index mondial de persécutions 2018

 

5 avril 2018 2018

Janvier 2018

Un chrétien sur douze subit un niveau de persécution fort dans notre monde » [1], écrit dans le nouvel index mondial de persécutions de l’association Portes ouvertes, son directeur Michel Varton. Publié en janvier 2018, l’écrit dénombre une cinquantaine de pays, où les chrétiens sont sujets à une « persécution forte », dont onze – Corée du Nord, Afghanistan, Somalie, Soudan, Pakistan, Érythrée, Libye, Irak, Yémen, Iran, Inde – où la persécution est qualifiée « d’extrême ». Pour la période du 1er novembre 2016 au 31 octobre 2017, l’étude relate qu’« au moins 3066 chrétiens », de différentes confessions, sont tués « en raison de leur foi », contre 1 207 pour la même période en 2015-2016 et 7106 en 2014-2015. Ces chiffres se réfèrent seulement aux faits vérifiés « de manière certaine », et sont donc « en dessous de la réalité ». L’analyse, dénombrant également 793 églises ciblées, distingue deux types de répressions : « la persécution marteau », s’exprimant par « une violence physique et matérielle soudaine et brutale », parfois « manifeste pour les médias […] : le but recherché par ceux qui la perpètrent » et « la persécution étau : l’oppression discrète, faite de rejets, de discriminations, de déni des droits, d’exclusions ». En outre la statistique dénombre 33 967 chrétiens obligés de fuir leur foyer en raison de leur croyance,issus pour la plupart d’Afrique, le continent le moins favorable pour les chrétiens, où un chrétien sur huit est « gravement persécuté ». (d’après portesouvertes.fr)



[1Soit 215 millions parmi les 2,48 milliards de chrétiens dans le monde.

 


Prix œcuménique à l’occasion du 45e festival de la BD d’Angoulême

 

5 avril 2018 2018

25 janvier 2018 / Angoulême

Lors du 45e festival de la bande dessinée d’Angoulême, « Au pied de la falaise » de Bymöko chez Soleil (Nuctambule) a remporté le prix du jury oecuménique, remis par son président, le pasteur Jean-Pierre Molina en l’église Saint-Martial d’Angoulême, le 25 janvier 2018. L’équipe oecuménique composée de dix spécialistes, historiens, critiques, bibliothécaires, dessinateurs, a vu dans le récit un « roman d’éducation » qui « évite la leçon de morale, tout en mettant en valeur l’altruisme, la patience, le courage, la sagesse » d’un des fils du chef de tribu en Afrique, appelé à succéder à son père même s’il n’est pas le fils aîné. L’auteur, « alternant couleurs claires et couleurs sombres dans des teintes grise et sépia » nous introduit « au coeur d’une Afrique intemporelle ». En outre, il « aime créer des passerelles entre différents arts », aussi un clip a été produit avec la participation notamment d’un photographe, d’un batteur et d’un danseur.

Par ailleurs, « Les petites victoires » d’Yvon Roy aux éditions Rue de Sèvres a remporté la mention spéciale du jury. « Une bouleversante leçon de vie », centrée sur l’enfant de Chloé et Marc : Olivier. Le bébé semble en bonne santé, on s’étonne simplement de son manque de réaction à telle ou telle stimulation. Les années passent et le diagnostic tombe : autisme. Un monde s’écroule et commence un long et douloureux combat avec son « lot de crises », mais aussi, progressivement avec ses « petites victoires ». Ce livre est adressé « aux parents », car « chacun sans exception aura des défis à relever avec son gamin, le plus grand d’entre eux étant d’aimer sans condition (…) l’enfant qui nous est donné ». (d’après joedlbd.fr)



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=179


Document