Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=183

Mars 2018



« Le concile de Florence, histoire et mémoires »

 

28 juin 2018 2018

17 mars 2018 / Paris

Le 17 mars 2018 s’est tenu au collège des Bernardins, en partenariat avec le Centre Sèvres et l’Université catholique d’Ukraine, un important colloque sur le concile de Florence (1438-1439) qui est le dernier concile d’unité de l’histoire du christianisme byzantin et latin. Or, comme l’a indiqué Antoine Arjakovsky, un des organisateurs de cette manifestation, « ce concile est aujourd’hui refoulé de la mémoire officielle de l’Église orthodoxe ». Les historiens, nombreux à ce colloque, ont analysé la complexité de la réception ou de la non réception de ce rendez-vous historique en mettant en avant, selon les pays et le contexte, les enjeux politiques qui ont été et sont déterminants encore à la fois dans la mémoire et l’historiographie de l’événement. La table ronde conclusive a mis en avant le besoin d’un récit commun du christianisme d’Orient et d’Occident au second millénaire, condition indispensable à la guérison des mémoires et au rétablissement de l’unité. (d’après Christine Roberge)

Photo : © Thomas Wallut



 


Dialogue international entre Méthodistes et Baptistes

 

21 juin 2018 2018

14 - 21 mars 2018 / Salisbury

Des représentants de l’Alliance baptiste mondiale (BWA) et du Conseil méthodiste mondial (WMC) se sont retrouvés du 14 au 21 mars 2018 à Salisbury au Royaume-Uni pour la dernière rencontre de ces délégations concluant un dialogue de cinq ans.

Le thème général choisi pour le dialogue entre ces deux branches importantes et historiques du Protestantisme est « La foi qui agit par l’amour ». Cette dernière session a permis la rédaction commune d’un rapport reprenant les sujets traités au cours de ce dialogue bilatéral : l’histoire et l’héritage des deux traditions, la nature de l’Église, l’autorité et le rapport à la Bible, la doctrine de la justification et de la sanctification, le baptême et l’initiation chrétienne, la louange et la mission. Le rapport (en anglais) s’est conclu avec des recommandations pour encourager davantage de collaboration, selon le principe de Lund : « agir ensemble en toutes matières sauf en celles où des différences de convictions profondes obligent à agir séparément ».

Ce rapport, soulignant les nombreuses convergences théologiques et missionnaires entre les baptistes et les méthodistes, traite également d’un des points encore divergents, la question du (re)baptême [1]. Les pistes proposées sur le processus d’initiation pourraient se révéler fécondes pour d’autres dialogues entre chrétiens évangéliques et chrétiens de tradition pédo-baptiste [2].

Le rapport sera présenté au prochain Conseil méthodiste mondial (juillet 2018), ainsi qu’au Comité exécutif de l’Alliance baptiste mondiale. Un guide d’étude du rapport, spécialement conçu pour les groupes, sera également mis à disposition.

La photo officielle du groupe a été prise dans la cathédrale anglicane de Salisbury, devant le baptistère… tout un symbole pour ces deux traditions issues de l’anglicanisme, ayant échangé sur leur conception du baptême et voulant ensemble œuvrer à plus d’unité ! En ce lieu, les deux délégations ont prié ensemble en récitant le Notre Père et une prière associant reconnaissance, repentance et envoi, prière qui conclut le rapport. (d’après Valérie Duval-Poujol, membre de la délégation baptiste pour ce dialogue)

Photo : D.R.
La photo officielle du groupe devant le baptistère de la cathédrale anglicane de Salisbury.



[1Sur l’enjeu, à la fois subtil et important entre baptême et (re)baptême, lié à la place accordée à la profession personnelle de foi, lire Pierre de MAREUIL « Les évangéliques et les autres chrétiens : pratiques et reconnaissance de baptême », in Unité des Chrétiens, n°172, octobre 2013, p. 15-18.

[2La tradition pédo-baptiste approuve le baptême des jeunes enfants et des nouveau-nés, effectué sur l’engagement de foi des parents et/ou celle du parrain ou de la marraine, et pas seulement sur une profession personnelle de foi. Or, la dernière est la condition préalable de l’administration du sacrement notamment dans les Églises évangéliques.

 


Dixième Nuit des Témoins

 

28 juin 2018 2018

12 - 19 mars 2018

La 10e Nuit des Témoins, organisée par l’Aide à l’Église en Détresse pour les chrétiens persécutés et morts martyrs, a réuni des centaines de chrétiens du 12 au 19 mars 2018 à Montpellier, Rouen, La Roche-sur-Yon, Paris [1], Luxembourg et Rome.

Trois grands témoins ont conduit la veillée, durant laquelle un martyrologe avec les noms des fidèles assassinés lors de l’année écoulée en raison de leur fidélité au Christ, a été proclamé. Mgr Ramon Castro, évêque catholique romain de Cuernavaca en Mexique, où 55 prêtres et sœurs ont été tués depuis 1990, s’est attardé sur la violence liée au narcotrafic, auquel l’Église est l’une des rares institutions à s’opposer. « Pour les politiciens corrompus et le crime organisé, c’est déjà trop », a-t-il commenté. Mgr Kyrillos Samaan, évêque copte catholique d’Asiout en Égypte, a rappelé que derrière les nombreux attentats, visant les communautés chrétiennes dans cette région, se trouve « la volonté des islamistes de nettoyer le Proche-Orient de ses chrétiens en les poussant au départ ». Or, « les chrétiens sont les premiers citoyens de l’Égypte ». Le père Paul-Elie Cheknoun, prêtre catholique converti de l’Islam est revenu sur la difficulté de l’annonce de l’Évangile en Algérie. « Je ne porte ni croix, ni soutane. Tant que tu rases les murs, tu es toléré », a-t-il confié.

En dix ans, les veillées en faveur des chrétiens persécutés ont eu lieu dans 29 villes, mobilisant plus de 25 000 participants. (d’après aed-france.org)

Photo : D.R.




[1Voir la vidéo ci-dessus.

 


Décès du cardinal allemand Karl Lehmann

 

21 juin 2018 2018

11 mars 2018 / Mayence

Le cardinal Karl Lehmann s’est éteint le 11 mars 2018 à Mayence (Allemagne), à l’âge de 81 ans. Président de la Conférence épiscopale d’Allemagne de 1987 à 2008 et également président du Conseil des Conférences épiscopales d’Europe [CCEE], il a œuvré tout au long de son ministère pour l’unité des chrétiens. L’ancien évêque de Mayence (1983–2016) fut, membre et président de la délégation catholique du dialogue entre la Fédération luthérienne mondiale et le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, tout en travaillant activement au sein du Cercle pour le dialogue entre la Conférence épiscopale allemande et le Conseil de l’Église protestante d’Allemagne [EKD]. Cet ancien assistant du grand théologien jésuite Karl Rahner avait reçu en 2016 pour son engagement œcuménique la médaille Martin Luther de l’EKD, devenant ainsi le premier prélat catholique honoré. (d’après vaticannews.va et fr.zenit.org)

Photo : D.R.



 


Dixième concert œcuménique de l’EEChO

 

10 avril 2018 2018

10 mars 2018 / Paris

Pour la 10e année consécutive, le concert interecclésial organisé par l’association EEChO (Enjeux de l’étude du christianisme des origines) a réuni dix chorales d’Orient et d’Occident le 10 mars 2018 à la paroisse St Eugène-Ste Cécile à Paris. Ainsi des chorales arménienne apostolique, coptes catholique, chaldéenne, melkite, maronite, roumaine-orthodoxe, bulgare-orthodoxe… et grégorienne se sont succédé pour chanter sur le thème de « Jésus, Lumière de l’Orient et de l’Occident ».

Ce rendez-vous œcuménique a offert la possibilité dans un même lieu d’écouter chanter dans leur langue liturgique propre des chrétiens de ces différentes Églises, catholiques ou orthodoxes, dont chacune a témoigné à sa manière de la même la Lumière sans déclin. Pour permettre d’en apprécier la richesse spirituelle, un livret comportant la traduction en français des chants exécutés en arabe, arménien, copte, grec, latin, slavon… a été remis à chacun à l’entrée.

À mi- concert, tous les participants se sont associés par un priant « Kyrie eleison » à l’intention de la prière formulée par chaque communauté. Une bénédiction finale, donnée ensemble par les prêtres présents des différentes confessions, a clôturé l’événement œcuménique, à l’issue duquel tous étaient conviés à faire connaissance dans une salle voisine autour d’une collation. (d’après Marie-B. Riondel et eecho.fr)



 


Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation

 

28 juin 2018 2018

5 -13 mars 2018 / Tanzanie

Plus de mille chrétiens de différentes Églises se sont retrouvés du 8 au 13 mars 2018, à Arusha en Tanzanie à la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation, qui avait pour thème « Agir selon l’Esprit : appelés à être des disciples transformés ». Dans le communiqué final, les participants ont mis en garde contre « le système impérialiste mondial, ayant fait du marché financier, l’une des idoles de notre temps », responsable de « plusieurs guerres, conflits, crises écologiques et souffrances ». Le document comprend douze appels « à vivre en disciples », dont notamment celui « à discerner la Parole de Dieu dans un monde qui communique de nombreux messages contradictoires, faux et déroutants ».

Durant cet événement, organisé tous les dix ans, par le Conseil œcuménique des Églises, une nouvelle traduction, en swahili, du document « L’Église – Vers une vision commune », a été présentée. Ainsi, le texte, issu de trois décennies de débats œcuméniques internationaux, est désormais disponible en quinze langues.

Durant la manifestation œcuménique, un Institut de théologie œcuménique [GETI 2018] a réuni une centaine de jeunes étudiants en théologie, autour du sujet « Traduire la Parole, transformer le monde », afin de leur transmettre des outils pour une missiologie chrétienne commune. (d’après oikoumene.org)

Photo : © Albin Hillert / COE



 


JMP 2018 avec les chrétiennes du Suriname

 

28 juin 2018 2018

2 mars 2018

Sous l’intitulé « Voilà, c’était très bon », en référence au premier chapitre de la Genèse, la journée mondiale de prière [JMP] s’est déroulée le 2 mars 2018. Le sujet a été choisi par les femmes du Suriname, un petit état d’Amérique du Sud, constitué à 90 % de forêt tropicale à la biodiversité spectaculaire, de plus en plus éprouvée par le réchauffement climatique de la planète. Par le biais de la prière, les habitantes de ce pays ont souhaité, non seulement partager leurs préoccupations pour leur terre natale, mais aussi pour le système écologique de la planète dans son ensemble.

Organisée chaque année le premier vendredi du mois de mars, la JMP, conçue « par les femmes pour toute la communauté : hommes et femmes » réunit des chrétiens de 180 pays. Près de 300 lieux de culte sont mobilisés chaque année en France, où une association de dix membres, coordonnés par Mme Odile Leleu, anime l’événement. À présent, une Française – Laurence Gangloff, pasteure de l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine – assure la présidence au niveau mondial. Mère de trois enfants et investie dans le Service de l’enseignement religieux et de la catéchèse, elle a été élue lors de l’assemblée mondiale de la JMP au Brésil en août 2017 pour un mandat de cinq ans. (d’après jmp.protestants.org)

Photo : © Alice Pomstra-Elmont
Un cadeau divin, reçu et transmis aux générations à venir : voici la manière, dont l’artiste a présenté la nature du Suriname (avec ses richesses propres : le colibri, l’ibis, l’ara, la grenouille bleue…) sur l’af fiche de la célébration.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=183


Document