Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=47

Juillet 2012



Disparition de la bibliste Maria Chavez

 

5 février 2013 2013

27 juillet / Genève

Membre de l’Église méthodiste de Bolivie, bibliste de renom, Maria Chavez était consultante pour le programme sur les populations autochtones du Conseil œcuménique des Églises. Elle avait auparavant enseigné la théologie et s’était engagée dans la défense des droits des populations autochtones dans son pays. « Son combat en faveur de communautés sans exclusion – notamment pour les populations autochtones – mais aussi sa bienveillance et sa courtoisie ont apporté une grande force et une grande richesse au COE », a déclaré le secrétaire général Olav Fykse Tveit à l’annonce de sa mort le 24 juillet. (d’après APIC, 27 juillet)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


More than Gold, des pasteurs pour les Jeux

 

5 février 2013 2013

27 juillet / Londres

Du 27 juillet au 12 août, puis du 29 août au 9 septembre, les Jeux Olympiques puis Paralympiques ont attiré dans la capitale britannique plus de quatre millions de visiteurs. More than Gold, initiative œcuménique créée pendant les Jeux d’Atlanta en 1996 a été relancée, et 1000 « pasteurs pour les Jeux » bénévoles ont été recrutés et formés. Placés dans des endroits stratégiques comme les aéroports, les gares et les gares routières, ils étaient là pour « rendre service, que les gens aient besoin de demander leur chemin, d’un conseil ou tout simplement d’une oreille attentive ». Pour le directeur britannique de More than Gold, Jon Burns, « nous ne faisons pas cela pour évangéliser, mais pour montrer aux gens, en leur apportant notre aide, l’amour que Dieu leur porte ».

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Appel du patriarche Ignace IV d’Antioche

 

5 février 2013 2013

25 juillet / Damas

« Nous adressons une invitation à toutes les parties, dans la Syrie déchiquetée et à l’extérieur d’elle, pour arrêter toutes les actions hostiles d’où qu’elles viennent. Un nombre incalculable d’arabes musulmans et chrétiens, des hommes, des femmes et des enfants, tombent tous les jours victimes des bombes. Les hôpitaux sont remplis de blessés et le gémissement humain est devenu un gémissement permanent et ininterrompu. Arabes en Syrie, indépendamment de notre religion, nous avons le droit de vivre en paix dans notre pays. Dans les quinze mois écoulés, nous avons perdu un nombre incalculable de personnes, nombreux sont ceux qui ont émigré et ont quitté leur patrie, réfugiés dans d’autres pays. Nos chrétiens ont perdu leurs villages, leurs villes, leurs propriétés, leurs saintes églises et leurs familles sous les décombres des luttes. Nous invitons tous les Syriens, au nom du Dieu véritable et unique, pour qu’ils se mettent d’accord de vivre en commun dans notre Syrie bénie. Nous espérons de toutes les organisations internationales qu’elles comprennent la spécificité de notre pays et qu’elles nous garantissent la paix, la stabilité et la réconciliation. »

Tel est l’appel lancé le 25 juillet par le patriarche Ignace IV, primat de l’Église grecque-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient, à toutes les parties qui s’opposent dans la violence en Syrie, et à la communauté internationale. (traduction Chroniques antiochiennes ; texte arabe sur www.alboushra.org)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Deux nouveaux évêques pour les orientaux catholiques en France

 

5 février 2013 2013

21 juillet / Vatican

Le pape a nommé le 21 juillet le P. Boris Gudziak, qui était jusque là recteur de l’Université catholique d’Ukraine à Lviv, exarque apostolique des ukrainiens de rite byzantin résidant en France. Né aux États-Unis, âgé de 52 ans, Mgr Gudziak a été ordonné à Lviv en août 2012, avant d’être installé à Paris le 2 décembre pour succéder à Mgr Michel Hrynchyshyn.

Le même jour, Benoît XVI a érigé l’Éparchie de Notre Dame du Liban de Paris des Maronites et en a nommé le première évêque, Mgr Nasser Gemayel. Docteur ès lettres de la Sorbonne en 1984, le nouvel évêque était jusque là curé d’une paroisse au Liban. On compte environ 80 000 fidèles maronites en France.

Il y a donc désormais en France trois évêques orientaux catholiques (arménien, ukrainien et maronite), les autres communautés orientales catholiques étant placée sous la juridiction de l’archevêque de Paris, le cardinal André Vingt-Trois et de son vicaire général, Mgr Claude Bressolette.

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Première femme évêque anglicane en Afrique

 

5 février 2013 2013

18 juillet / Swaziland

L’Église anglicane d’Afrique du Sud est entrée dans l’histoire en élisant le 18 juillet la première femme évêque du continent africain : la Rev. Ellinah Ntombi Wamukoya est devenue à 61 ans évêque du Swaziland, et la première femme évêque de l’une des 12 provinces anglicanes d’Afrique. (d’après les ENI, 20 juillet)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Du conflit à la communion

 

29 mai 2017 2017

16 juillet / Paderborn (Allemagne)

Réunie du 16 au 19 juillet à Paderborn, la commission internationale de dialogue théologique luthéro-catholique a mis la dernière main à un document commun qui sera prochainement publié, en anglais (la langue dans laquelle il a été rédigé, puis en traductions). Intitulé Du conflit à la communion, ce texte marquera les débuts de la préparation du 500e anniversaire de la Réforme, en 2017. Un chapitre présente une lecture commune des événements entre 1517 et le Concile de Trente. Autour de quatre thèmes (justification, eucharistie, ministère et Écriture), un autre chapitre décrit ensuite les positions de Luther et des théologiens catholiques de son époque, tout en précisant les rapprochements actuels.

En 2017 sera célébré le 50e anniversaire du dialogue officiel entre luthériens et catholiques. Par le baptême, catholiques et luthériens sont membres du même corps du Christ, souligne le communiqué commun ; ils peuvent déjà récolter les fruits du travail œcuménique et fêter la communion déjà atteinte, qui est plus forte que les divisions qui persistent. Le co-président catholique, Mgr Gerhard Ludwig Müller, ayant été nommé à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a démissionné de sa charge. (d’après APIC, 24 juillet)



 


EIIR : une rencontre consacrée à la Parole

 

5 février 2013 2013

12 juillet / Pomeyrol

La session qu’organise tous les deux ans l’association des Rencontres interconfessionnelles de religieux et religieuses (EIIR) était accueillie en 2012 par la communauté des sœurs protestantes de Pomeyrol, du 12 au 18 juillet. Soixante-huit moines, moniales et religieux(ses) venant de 21 pays et des différentes confessions chrétiennes ont pu dialoguer sur le thème Écoute ! Dieu nous parle… La parole de Dieu pour la vie du monde. Réflexions en ateliers, conférences (pasteur Laurent Schlumberger, P. Grigorios Papathomas, Michel Camdessus, P. Benoit Standaert…), liturgies et participation aux trois offices quotidiens des sœurs, visites dans les environs (Mérindol, où est né le mouvement vaudois) ont rythmé ces journées. Une messe a notamment été célébrée par l’archevêque catholique du lieu, Mgr Christophe Dufour. Les participants ont reçu plusieurs messages de responsables d’Église, par exemple de Mgr Vincent Jordy, président du Conseil pour l’unité des chrétiens de la Conférence épiscopale catholique en France, mais encore du patriarche œcuménique Bartholomée. Ce dernier a rappelé l’importance de la Parole dans la vie monastique : « L’homme moderne ne cherche pas dans les monastères des activités philanthropiques, mais la communion vivante avec la Parole de Dieu. Là le logos humain est inutile, car Dieu y parle et on l’écoute. La Parole est la Perle précieuse qui nous fait trouver la paix. » Trois lectio divina communautaires ont permis aux participants de lire ensemble les Écritures ; elles étaient animées par deux membres de l’École de la Parole, le Père Rolf Zumthurm, prêtre du diocèse de Sion et le pasteur Martin Hoegger, pasteur de l’Église évangélique réformée du Canton de Vaud.

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Le Patriarche de Constantinople défend vigoureusement son engagement œcuménique

 

5 février 2013 2013

7 juillet / Le Phanar

Dans l’homélie que le patriarche Bartholomée a prononcée à l’occasion du quarantième anniversaire du décès d’Athénagoras Ier (7 juillet 1972), il a rappelé son rôle pionnier et les difficultés qu’il avait rencontrées dans son engagement pour l’unité des chrétiens, avant d’évoquer la situation actuelle : « notre Patriarcat œcuménique est continuellement critiqué aujourd’hui pour les dialogues œcuméniques qu’il poursuit, comme si nous désirions vendre l’orthodoxie. Ce n’est que par le dialogue que peut se produire l’accord, le rapprochement et la réconciliation. Pour cette raison, nous continuerons, quoi que l’on nous dise, autant que l’on nous critique, de dialoguer avec Rome, l’Église anglicane, le COE, la Fédération luthérienne mondiale et avec les Églises dites orientales anciennes, les arméniens, les coptes, les éthiopiens, jusqu’à ce que vienne le jour grand et insigne de l’union de tous, pour lequel l’Église prie dans chacun de ses offices, continuellement, immanquablement et sans cesse, lorsqu’elle dit “Pour la paix du monde entier, la stabilité des saintes Églises de Dieu et l’union de tous”… Cela est l’une de nos priorités, l’un de nos buts sacrés, l’un des idéaux et des objectifs de notre ministère », a conclu le patriarche avec sa vigueur habituelle. (d’après orthodoxie.com, 11 juillet)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Un camp biblique œcuménique à la longue histoire

 

5 février 2013 2013

3 juillet / Vaumarcus (Suisse)

C’est en 1943, sous l’impulsion de la théologienne réformée Suzanne de Diétrich et du bibliste Pierre Bonnard, que le Camp biblique de Vaumarcus, sur les hauteurs du lac de Neuchâtel, a vu le jour ; l’œcuménisme y a tenu une place de choix dès l’origine, mais ce n’est qu’après Vatican II, en 1971, que des exégètes catholiques ont rejoint l’équipe théologique du camp. Cette année, du 3 au 9 juillet, 171 participants, toutes générations confondues, se sont donc retrouvés à Vaumarcus pour lire et étudier la Bible, dans une grande pluralité d’approches : théâtre, gravure, conte, photographie, théologie, Land Art, méditation, sport… autant de moyens de laisser résonner en soi la Parole de Dieu. (d’après cath.ch, 7 juillet)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Mgr Gerhard Müller nommé à la tête de la Doctrine de la foi

 

5 février 2013 2013

2 juillet / Vatican

Le 2 juillet Mgr Gerhard Ludwig Müller a été nommé préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Docteur en théologie après la soutenance d’une thèse sur la contribution de Bonhoeffer à une théologie sacramentelle œcuménique, il devient professeur de théologie à l’université de Munich à partir de 1986, le dialogue œcuménique constituant l’un de ses domaines de recherche. Nommé évêque de Ratisbonne en 2002, il est président de la Commission œcuménique de la Conférence épiscopale, co-président du Conseil d’Églises chrétiennes en Allemagne [Arbeitsgemeinschaft christlicher Kirchen in Deutschland] et co-président du comité mixte de dialogue catholique-orthodoxe en Allemagne. Depuis 2009 il était également co-président de la quatrième phase du dialogue international catholique-luthérien.

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Décès du pasteur José Míguez Bonino, ancien président du COE

 

5 février 2013 2013

1er juillet / Tandil (Argentine)

Le pasteur méthodiste argentin José Míguez Bonino est décédé à 88 ans, le 1er juillet, à Tandil en Argentine. Sa contribution à la théologie de la libération a eu un fort impact en Amérique latine et au-delà, notamment grâce à l’ouvrage qu’il publia en anglais en 1975 sur « la théologie en situation révolutionnaire ». Seul protestant latino-américain observateur au concile Vatican II, il avait rencontré Jean XXIII et Paul VI à plusieurs reprises. Il a aussi été observateur à la seconde conférence du Conseil épiscopal latino-américain (Celam) à Medellin (Colombie), en 1968. Membre de la Commission Foi et Constitution à partir de 1961, il fut de 1975 à 1983 président du Conseil œcuménique des Églises.

Source : revue Unité des Chrétiens, N°168 - octobre 2012



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=47


Document