Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/CECEF-Credo.html
      Traduction oecuménique du Credo

Traduction oecuménique du Credo

Symbole de Nicée-Constantinople et Symbole des apôtres

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 janvier 2012

À la Rencontre nationale des délégués à l’œcuménisme de Chantilly en 1989, le souhait est émis d’ouvrir « le chantier d’une traduction liturgique et œcuménique de nos Symboles communs de la foi, celui de Nicée-Constantinople, celui des Apôtres, comme on l’a fait pour le Notre Père et pour le Psautier » (Unité des Chrétiens, n° 75, 1989, p. 35).
Les responsables d’Églises en France autorisent cette réflexion (dans l’Église catholique, une telle traduction œcuménique est souhaitée par le Directoire œcuménique du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, 1993, n° 187).
À la demande du Conseil d’Églises chrétiennes en France, un groupe de travail composé de 24 experts se retrouve régulièrement à partir d’octobre 1992. On y traite notamment de deux points particulièrement difficiles : le filioque, et l’adjectif « catholique ». En conclusion des travaux en avril 1994 sont proposées des traductions œcuméniques pour le Symbole de Nicée-Constantinople et pour le Symbole des apôtres
En juillet 1994, un document d’étude est adressé aux instances décisionnelles des Églises par les coprésidents du CÉCEF.
Après discussions, ces traductions ne sont pas introduites par les Églises françaises dans leurs liturgies propres. En revanche, l’usage de ces versions œcuméniques est possible lors des célébrations interconfessionnelles, par exemple au cours de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne.

Traductions proposées :

Symbole de Nicée-Constantinople
Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre,
de tous les êtres, visibles et invisibles.
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu,
engendré du Père avant tous les siècles,
Lumière née de la Lumière,
vrai Dieu né du vrai Dieu,
engendré, non pas créé, un seul être avec le Père,
et par lui, tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il est descendu des cieux,
il s’est incarné du Saint-Esprit et de la Vierge Marie,
et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce-Pilate,
il a souffert la Passion, il a été mis au tombeau,
il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ;
il est monté aux cieux, il siège à la droite du Père,
il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts
et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint
qui est Seigneur et qui donne la vie ;
du Père il tient son origine ;
avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ;
il a parlé par les prophètes.
Je crois à l’Église, une et sainte,
à sa catholicité et son apostolicité.
Je confesse un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts
et la vie du monde à venir.
Amen.

Symbole des Apôtres
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre.
Je crois en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit,
et qui est né de la Vierge Marie ;
il a souffert sous Ponce-Pilate,
il a été crucifié, il est mort et a été enseveli,
il est descendu aux enfers ;
le troisième jour, il est ressuscité des morts,
il est monté aux cieux ;
il siège à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint,
à l’Église, à sa sainteté et à sa catholicité,
à la communion des saints,
la rémission des péchés,
la résurrection de la chair
et la vie éternelle.
Amen.

On peut aussi utiliser cette formulation dans un dialogue entre l’officiant (ou les officiants) et l’assemblée, comme cela se fait par exemple dans la Vigile pascale de l’Église catholique.

Officiant : Croyez-vous en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ?
Tous : Nous croyons.
Officiant : Croyez-vous en en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour, est ressuscité des morts, est monté aux cieux, et qui siège à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts ?
Tous : Nous croyons.
Officiant : Croyez-vous en l’Esprit Saint, à l’Église, à sa sainteté et à sa catholicité, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair et à la vie éternelle ?
Tous : Nous croyons.



CÉCEF


Document