Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Comment-celebrer-le-500e.html
        Comment célébrer le 500e anniversaire de la Réforme en 2017 ?

Comment célébrer le 500e anniversaire de la Réforme en 2017 ?

20 avril 2012 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 20 avril 2012

La pasteure et théologienne luthérienne allemande Margot Kässmann était le 20 avril l’invitée de la Fédération protestante de France, pour parler en particulier de son rôle comme ambassadrice des Églises protestantes allemandes (EKD) pour les célébrations du 500e anniversaire de la Réforme. Une de ses responsabilités est de forger des liens avec des Églises en dehors de l’Allemagne. Pour l’ancienne évêque de Hanovre, il n’est pas question de célébrer 2017 comme on l’a fait pour les 300e ou 400e anniversaires : « Dans le mouvement œcuménique nous avons commencé à surmonter les divisions de l’ère de la Réforme. En 1973 les accords de Leuenberg ont mis en place la pleine communion entre les Églises luthériennes, unies et réformées. [ …] En 1999, catholiques et luthériens se sont accordés pour affirmer que les condamnations de l’époque de la Réforme concernant la justification ne s’appliquaient plus à l’enseignement de leurs Églises respectives aujourd’hui. Le Concile Vatican II a marqué un pas vers l’œcuménisme de la part de l’Église catholique […]. La commémoration de la Réforme ne peut donc pas être une célébration de la division [...]. On ne peut pas retourner en arrière, à l’époque d’avant le mouvement œcuménique. L’œcuménisme est quelque chose qui ne vit qu’à travers des personnes ouvertes au dialogue. Il est important que ceux qui soutiennent l’œcuménisme donnent des signes clairs », a affirmé Margot Kässmann. (d’après J. Stranz)

Source : revue Unité des Chrétiens, N°167 - juillet 2012


Document