Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Evangeliser-ensemble.html
      Évangéliser ensemble ?

Évangéliser ensemble ?

Œcuménisme et mission se stimulent

N° 191 (juillet 2018) : sommaire et éditorial

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 28 juin 2018
  • 0 vote

Revue Unité des Chrétiens, n° 191 (juillet 2018)

Sommaire

ÉDITORIAL : Évangéliser ensemble (Emmanuel GOUGAUD)

ABÉCÉDAIRE ŒCUMÉNIQUE : Où en est l’Église catholique ? (Sr Nathalie BECQUART)

ESSENTIEL : Vingt ans de conversations catholiques-évangéliques

Rassemblement du Forum chrétien mondial

États généraux de la bioéthique 2018

DOSSIER : Évangéliser ensemble

L’œcuménisme et l’évangélisation : une histoire de tables ouvertes ! (Anne SCHWEITZER)
Selon Anne Schweitzer, membre de l’Église Baptiste, l’évangélisation et l’unité des chrétiens se fécondent mutuellement. Le Forum chrétien francophone de Lyon prévu en octobre 2018 en est un parfait exemple.

La famille – disciple missionnaire (Vincent LE CALLENNEC)
Vincent Le Callennec est diacre et membre de la communauté du Chemin Neuf. Avec sa famille et ses enfants, il est missionnaire du Christ mais aussi son disciple.

Être missionnaire dans un monde sécularisé (Mgr JOSEH (POP))
Selon Mgr Joseph (Pop), archevêque de la métropole roumaine orthodoxe d’Europe occidentale, le disciple de Jésus ne serait se dispenser de la mission, loin d’être impossible, notamment grâce au repentir, l’aumône, le jeûne, la compassion pour le monde…, sans oublier l’exemple de la sainteté à la suite du Seul Saint.

Évangéliser par le cinéma, une expérience de l’unité (Hubert DE TORCY)
Catholique, Hubert de Torcy est directeur de la société SAJE Distribution qui évangélise par le cinéma et la diffusion numérique ou télévisuelle. Cette initiative missionnaire portée par la Communauté de l’Emmanuel se développe grâce à un partenariat avec des évangéliques.

Ensemble vers la vie et Evangelii gaudium : la mission et l’évangélisation vers les marges et depuis les marges (Jane STRANZ)
Ancienne responsable des relations oecuméniques à la Fédération protestante de France, pasteure Jane Stranz compare deux documents sur la mission à partir de la place qu’ils accordent au périphérie dans l’évangélisation.

Nouvelles formes d’Église : mettre du vieux vin dans des outres nouvelles ? (Claire SIXT-GATEUILLE)
Responsable des relations internationales de l’Église protestante unie de France, pasteure Claire Sixt-Gateuille nous raconte l’expérience passionnante des « Fresh Expressions of Church ».

RENDEZ-VOUS avec Matthew Harrison

JALONS SUR LA ROUTE DE L’UNITÉ : Mars - juin 2018

AGENDA


Editorial

Évangéliser ensemble ?
Œcuménisme et mission se stimulent

Dans la promotion de l’unité des chrétiens, les missions occupent une place particulière. Les historiens datent la naissance du mouvement oecuménique contemporain à la Conférence missionnaire d’Edimbourg en 1910. Pourtant, œcuménisme et mission sont-ils vraiment en phase ? En théorie, les engagements, missionnaire et oecuménique, des Églises se conjuguent aisément. Jésus commande l’amour fraternel afin que le monde croie (Jn 17,21). Dans les faits, le témoignage de l’histoire montre les critiques et même les combats entre chrétiens. On pourrait croire ces conflits justement dépassés. Or, les rassemblements œcuméniques récents, comme le Forum chrétien mondial de Bogotá en avril 2018 ou la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation du Conseil œcuménique des Églises à Arusha en mars 2018, déplorent encore le prosélytisme agressif. D’où vient la récurrence de cette concurrence entre ceux qui devraient être au service d’un même objectif ?

Le thème des relations entre évangélisation et œcuménisme déploie des problématiques variées. Il s’agit d’abord de la vision que les Églises ont d’elles-mêmes. Cela inclut leur image de l’unité, en leur sein et entre elles, leur dynamisme et leur capacité à sortir d’elles-mêmes. À partir de là, la vitalité missionnaire engendre un renouvellement de l’engagement œcuménique. Tous deux nous invitent à redevenir nous-mêmes disciples, à accepter le principe d’une conversion permanente, à entrer dans le désir d’unité du Christ pour ses amis en le laissant unifier notre vie. Dans l’évangile de saint Matthieu (Mt 28,19-20), les apôtres, hésitants, reçoivent cet ordre de Jésus : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit ». Même sans lire le texte original grec, nous remarquons que cette phrase comprend des participes présents (« baptisant » et « apprenant ») et un verbe conjugué (« faites des disciples »). Un verbe conjugué est toujours le moteur d’une phrase. Le participe présent vient souligner une action. Dans cette phrase, un seul verbe est le centre grammatical, donc le lieu théologique. Il s’agit de faire des disciples, de proposer aux êtres humains de rencontrer Jésus, et de le suivre. Devenir disciples engage dans un réel processus de conversion permanente. On ne peut faire des disciples sans renouveler sa propre expérience de disciple. En ce sens, le pape François lie indissolublement le missionnaire et le disciple.

L’œcuménisme invite les disciples à s’enrichir des autres traditions dans leur compagnonnage avec le Christ. La mission rappelle aux Églises de ne pas exister pour leurs structures ou affaires internes mais pour faire rencontrer Jésus. Tous deux signifient aussi aux Églises leur caractère provisoire en vue de hâter le Royaume de Dieu. Ainsi, mission et œcuménisme sont invités à se nourrir mutuellement car ils nous amènent au cœur de la foi.

Père Emmanuel Gougaud


Document