Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Fete-de-saint-Andre-les.html
        Fête de saint André : les conséquences des divisions

Fête de saint André : les conséquences des divisions

30 novembre / Le Phanar

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 30 novembre 2012

Comme chaque année, une délégation envoyée par le pape et dirigée par le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, a participé à Istanbul aux célébrations de la Saint André, patron du Patriarcat de Constantinople. Après la divine liturgie en la cathédrale Saint Georges, la délégation a rencontré le patriarche Bartholomée Ier et la commission synodale chargée des relations avec l’Église catholique. La lettre écrite par Benoît XVI au patriarche à cette occasion affirmait notamment que « même si la route à parcourir peut sembler encore longue et difficile, notre intention de poursuivre dans cette direction reste inchangée ». « Le défi le plus urgent, sur lequel nous nous sommes toujours trouvés en plein accord, poursuit le pape, est celui de faire parvenir l’annonce de l’amour miséricordieux de Dieu à une humanité si souvent distraite, plus ou moins incapable d’une réflexion profonde sur le sens même de son existence, pris comme tel à partir de projets et d’utopies qui ne peuvent que laisser l’homme déçu. L’Église n’a d’autre message que l’Évangile de Dieu, et d’autre méthode que l’annonce apostolique, soutenue et garantie par le témoignage de sainteté de vie des pasteurs et du peuple de Dieu. Le Seigneur Jésus nous a dit que “la moisson est abondante” (Lc 10,2), et nous ne pouvons accepter qu’elle soit perdue à cause de nos faiblesses et de nos divisions ». (d’après VIS, 30 novembre)


Document