Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Le-Christ-est-il-divise-1-Co-1-1.html
        Le Christ est-il divisé ? (1 Co 1,1-17)

Le Christ est-il divisé ? (1 Co 1,1-17)

Les chrétiens du Canada qui ont préparé le thème de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2014 nous posent la question provocatrice de Paul : « Le Christ est-il divisé ? »

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 18 janvier 2014

Les chrétiens du Canada qui ont préparé le thème de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2014 nous posent la question provocatrice de Paul : « Le Christ est-il divisé ? » Dans la foi, nous répondons : « non », bien sûr ! Cependant nos communautés ecclésiales continuent de montrer des déchirures scandaleuses. C’est dans cet état de fait de la séparation que Paul nous appelle à être « unis dans un même esprit et une même pensée ».

Nous réfléchissons et prions en 2014 avec le début de la première épître aux Corinthiens (1 Co 1,1-17). Paul nous y désigne un chemin sur lequel nous pouvons reconnaître et recevoir les dons des autres, même au sein de nos divisions. Honorer les dons faits à chacun nous conduit peu à peu vers l’unité pour laquelle le Christ a prié.

C’est la Croix – à la fois fragmentée et incomplète, et pourtant lumineuse – qui a été placée au cœur du visuel élaboré par Unité Chrétienne pour cette Semaine de prière.

« Quand je serai élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes » (Jn 12,32).

Inlassablement, le Christ ouvre les bras jusqu’aux extrémités du monde pour accueillir et réunir tout le genre humain en lui. Unité de l’Église et unité de l’humanité sont inséparables. Mais la division des chrétiens ne masque-t-elle pas le dessein divin de tout rassembler dans le Christ ? Par leurs scissions, les baptisés n’ont-ils pas défiguré le message de réconciliation de l’Évangile ? C’est ce que montre la croix fragmentée du premier plan, mosaïque colorée mais incomplète.

« Il est fidèle, le Dieu qui vous a appelés à la communion avec son fils Jésus Christ, notre Seigneur ».

La Croix continue d’éclairer le monde et de lui offrir la grâce et la paix. C’est pourquoi nous apercevons la croix lumineuse au second plan du visuel, le Christ présent et agissant malgré nos infidélités.

Que percevons-nous ? Les cubes tombent-ils de la croix ou à l’inverse remontent-ils à partir du tas déjà sur le sol ? Voyons-nous l’unité visible de l’Église continuer à se démolir aujourd’hui ou au contraire peu à peu se reconstruire dans le mouvement œcuménique ?

Anne-Noëlle CLÉMENT
directrice du centre œcuménique
Unité Chrétienne, Lyon


Document