Unité des chrétiens
http://unitedeschretiens.fr/Les-premiers-refugies-sauves-des-eaux-sont-arrives-par-les-couloirs-humanitaires-oecumeniques.html
      Les premiers réfugiés « sauvés des eaux » sont arrivés par les couloirs (...)

Les premiers réfugiés « sauvés des eaux » sont arrivés par les couloirs humanitaires œcuméniques

5 juillet 2017 / Paris

  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 5 juillet 2017

Seize réfugiés syriens et irakiens – quatre familles, trois enfants en très bas âge et un adulte handicapé - ont évité le ‘voyage de la mort’ [1] à travers la méditerranée en arrivant à Paris par avion, en provenance du Liban, grâce aux couloirs humanitaires fondés sur la collaboration œcuménique entre la Communauté de Sant’Egidio [2] la Fédération protestante de France, la Conférence des évêques de France, la Fédération de l’entraide protestante et le Secours catholique – Caritas France et avec le soutien du ministère de l’Intérieur et le ministère des Affaires étrangères. Par un protocole signé à l’Élysée le 14 mars 2017, les organisations chrétiennes se sont engagées à fournir aux demandeurs d’asile, non seulement un hébergement et un accueil, mais aussi un accompagnement au processus d’intégration à travers notamment l’apprentissage de la langue française, la scolarisation des mineurs et l’accès aux professionnels de santé. Le projet entend, en l’espace de dix-huit mois, permettre à cinq cents personnes en « condition de vulnérabilité » - telles « les familles avec enfants, les femmes seules, les victimes de persécutions, torture ou violence » ou encore les personnes « âgées, malades ou handicapées » – d’entrer en France, Après avoir obtenu leurs visas auprès de leur consulat français respectif.

Plusieurs responsables d’Églises et des représentants des organismes chrétiens impliqués sont allés personnellement souhaiter la bienvenue aux migrants originaires d’Homs, ville syrienne aujourd’hui rasée au sol, de Beyrouth et de Ninawa (Irak). Ainsi, le pasteur François Clavairoly a fait part de la joie face à la découverte « des visages des frères et des sœurs » dévoilés par « l’histoire de la fraternité », « la seule […] qui importe dans le monde ».

Véronique Fayet, présidente du Secours catholique, a souligné, dans son allocution, l’importance du chantier œcuménique, soutenu par l’État, prouvant qu’« une immigration sûre et légale est possible », avant de rappeler : « nous n’oublions pas » les migrants du Moyen-Orient présents « sur le sol français », ni « vos ami(e)s et vos familles […] resté(e)s en Syrie ». (d’après protestants.org, eglise.catholique.fr et Claire Rocher)

Photo : © Karine Bouvatier
Conférence de presse à l’arrivée des premiers réfugiés à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, Terminal 2 E.

Notes

[1Seulement en 2016, la méditerrané a englouti la vie de plus de 5000 réfugiés.

[2En Italie, un projet pilote des Coridoi umanitari a été initié grâce à la collaboration œcuménique entre la Communauté de Sant’Egidio, la Fédération des Églises protestantes et la Table vaudoise, par un protocole signé en décembre 2015 avec les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères offrant ainsi l’opportunité à 700 migrants fuyant la Syrie de bénéficier non seulement d’une voie d’accès sûre en Europe, mais aussi d’un programme complet d’intégration.


Document