Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=129

Juillet 2014



Le pape demande pardon aux pentecôtistes

 

16 février 2015 2015

28 juillet 2014 / Caserte

Le 28 juillet le pape François s’est rendu à Caserte (Italie) pour une visite au pasteur évangélique Giovanni Traettino avec qui il s’était lié d’amitié lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires. Après un entretien personnel, une rencontre a eu lieu avec quelque 350 évangéliques dans l’église pentecôtiste de la Réconciliation.

D’après le pasteur Traettino, le fait que le pape François a rencontré Jésus lui-même est une évidence, qui explique sa sympathie envers ceux qui partagent la même relation avec le Seigneur et qui veulent vivre l’Évangile. Selon lui, la rencontre ne portait pas sur des questions théologiques ou doctrinales, mais elle s’inscrivait dans un dialogue fraternel.

Commentant le récit biblique des fils de Jacob vendant leur frère Joseph, le pape a évoqué les lois par lesquelles, dans l’Italie fasciste des années 1930, les pentecôtistes furent réprimés. Il a alors déclaré : « parmi ceux qui ont rédigé ces lois, qui ont persécuté et dénoncé nos frères pentecôtistes […], il y avait des catholiques. Je suis le pasteur des catholiques : je vous demande pardon pour cela ».

Le secrétaire général de l’Alliance évangélique mondiale le pasteur Geoff Tunnicliffe a félicité le pape d’avoir pris une telle mesure publique et demandé pardon, tout en affirmant pour sa part que « dans l’histoire il y a eu des situations où les catholiques ont été victimes de discrimination de la part de protestants, y compris évangéliques ; je suis vraiment désolé pour ce genre d’actions, parce que si nous pouvons être en désaccord théologique, cela ne devrait jamais conduire à la discrimination ou à la persécution de l’autre ». (d’après radiovaticana.va)

Photo (Le pasteur Giovanni Traettino et le pape François à Caserte.) : D.R.



 


Nouveaux consulteurs du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens

 

16 février 2015 2015

22 juillet 2014 / Vatican

Le 22 juillet 2014, le pape François a effectué plusieurs nominations pour le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Comme tout dicastère romain, le travail de ce Conseil s’appuie sur des évêques membres et des experts. Parmi eux, on notera le choix du frère Enzo Bianchi, fondateur et prieur de la communauté monastique et œcuménique de Bose, qui compte aujourd’hui environ quatre-vingts membres. Dans la liste des dix nouveaux consulteurs figure également le frère Franck Lemaître, dominicain, directeur du Service national pour l’unité des chrétiens et rédacteur en chef de la revue Unité des Chrétiens. (d’après news.va et monasterodibose.it)

Photo (Le frère Enzo Bianchi et le pape François.) D.R.



 


L’Église d’Angleterre vote pour l’ordination des femmes évêques

 

16 février 2015 2015

14 juillet 2014 / York

Le 14 juillet 2014, le synode général de l’Église anglicane d’Angleterre réuni à York a approuvé l’ordination épiscopale des femmes. Dans une lettre adressée « aux interlocuteurs œcuméniques », l’archevêque de Cantorbéry a affirmé que cette décision était une occasion « de joie profonde pour beaucoup, notamment pour de nombreuses femmes dans le clergé » qui, depuis 1992, peuvent accéder à la prêtrise. Reconnaissant que ce choix pouvait constituer un obstacle aux rapprochements avec d’autres familles ecclésiales, Justin Welby a cependant redit son souhait d’une plus grande unité de tous les chrétiens.

En rappelant que son Église bénéficie depuis longtemps déjà du ministère d’hommes et de femmes, le pasteur Ken Howcroft, président de l’Église méthodiste de Grande-Bretagne, a salué cette « décision courageuse » qui sera une « bénédiction » pour les anglicans. Pour l’Union baptiste d’Angleterre dans laquelle des femmes exercent des responsabilités au niveau régional, ce choix « enraciné bibliquement » est « culturellement approprié ».

Le Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou a exprimé sa « déception » face à cette décision qui « contredit la manière d’agir du Sauveur Lui-même et des saints apôtres ». D’après le communiqué, elle « n’a pas été dictée par une nécessité théologique ou des besoins ecclésiaux, mais par le désir de se conformer à l’idée laïque de l’égalité des sexes ». Pour sa part, le père Anthony Currer, responsable des relations avec les anglicans au sein du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens a reconnu que cette décision ne facilitera pas les relations avec l’Église catholique, tout en affirmant qu’elle « ne change pas fondamentalement la donne », puisqu’il y a déjà des femmes évêques dans d’autres Églises de la Communion anglicane et que l’une d’entre elles est membre de la Commission internationale de dialogue anglicane-catholique [ARCIC]. (d’après archbishopofcanterbury.org, methodist.org.uk, baptist.org.uk, mospat.ru et La Croix)

Photo : D.R.



 


Trente-cinqième rencontre interconfessionnelle des religieux/ses

 

16 février 2015 2015

12-18 juillet 2014 / Assise

C’est à Assise, du 12 au 18 juillet 2014, qu’a eu lieu la 35e session de l’association des Rencontres internationales et interconfessionnelles de religieux et religieuses (EIIR). Le thème de la session « Appelés à la sainteté – Le ciel est en vous, soyez le ciel pour vos contemporains » a été étudié par une soixantaine de différentes confessions venant de toute l’Europe, mais aussi de Syrie et du Liban. Retentissant à travers toute la Bible, cet appel à la sainteté résonnait de manière particulière en ce lieu privilégié qu’est Assise, où les paysages eux-mêmes invitent à la contemplation et à la prière. L’intervention de sœur Paula, qui a vécu trente ans en Syrie, et celle de l’archimandrite Kasianos (envoyé par le patriarche orthodoxe d’Antioche Jean X) ont permis de nourrir l’attention toute particulière que les participants portaient à la situation dramatique au Moyen-Orient. Leurs témoignages, ainsi que celui d’un sous-diacre ukrainien, ont ouvert les cœurs en permettant une communion profonde avec les témoins de la foi qui risquent aujourd’hui leur vie pour l’Évangile. (d’après sœur Dominique Devillers)

Photo (Sœur Paula et le père Kasianos lisent les noms des chrétiens morts pour l’Évangile dans les années 2013-2014.) : D.R.



 


L’année 2017 : Ensemble sur le chemin

 

16 février 2015 2015

8 juillet 2014 / Rome - Genève

Afin de faciliter la réception du récent document Du conflit à la communion de la Commission internationale catholique-luthérienne, le site internet 2017 gemeinsam unterwegs (2017 : Ensemble sur le chemin) a été ouvert pour les Églises catholique et protestante [EKD] en Allemagne.

Des questions sensibles y sont abordées, par exemple le 8 juillet : « Quand l’Église catholique reconnaîtra-t-elle l’Église protestante comme une Église ? ». Pour susciter la discussion, une première réponse est apportée par deux responsables d’Église, le président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et le secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale. Dans son bref article, le cardinal Kurt Koch souligne que « l’Église catholique reconnaît l’Église protestante dans la façon dont cette dernière se conçoit » avant de rappeler que son autocompréhension est différente de celle de l’Église catholique, d’où l’importance de la poursuite du dialogue. De son côté, le pasteur Martin Junge affirme que les Églises protestantes n’ont pas besoin d’une reconnaissance extérieure pour se comprendre comme Églises, même si dans le dialogue avec l’Église catholique cette question demeure « une étape nécessaire ». Ces réponses génèrent des commentaires nombreux et argumentés des visiteurs. (d’après www.2017gemeinsam.de)



 


COE : réunion du Comité central

 

16 février 2015 2015

2-8 juillet 2014 / Genève

Huit mois après l’assemblée du Conseil œcuménique des Églises (COE) à Busan, le Comité central, qui en est la principale instance dirigeante, a tenu sa réunion biennale à Genève du 2 au 8 juillet 2014. En nommant le pasteur Olav Fykse Tveit pour un nouveau mandat de secrétaire général, les 150 membres du Comité ont défini les orientations des activités du Conseil pour la période 2014-2017.

Les participants ont aussi adopté plusieurs déclarations en lien avec le « pèlerinage de justice et de paix » inauguré à Busan. C’est tout d’abord pour la promotion d’un monde dénucléarisé que les Églises ont uni leurs voix en martelant que « les armes nucléaires sont incompatibles avec une paix véritable ».

Ils ont bien sûr dénoncé la violence discriminatoire qui a complètement vidé de sa population chrétienne la ville de Mossoul en Irak. En exprimant leur solidarité aux artisans de paix en Israël et Palestine, ils ont plaidé pour la mise en œuvre de mesures économiques favorisant la justice dans ces régions. (d’après oikoumene.org)

Photo : © oikoumene.org



 


Un nouveau service de la Fédération protestante de France

 

16 février 2015 2015

1er juillet 2014 / Paris

Après deux années de réflexion, le Conseil de la Fédération protestante de France [FPF] a décidé du regroupement du service œcuménique et du projet Mosaïc au sein d’une nouvelle instance appelée Service des relations avec les Églises chrétiennes. Placée sous la responsabilité de la pasteure Jane Stranz de l’Église protestante unie de France, elle aura pour mission de poursuivre le dialogue avec les Églises catholique et orthodoxe, mais aussi de favoriser la collaboration des différentes Églises protestantes, notamment celles qui ne sont pas membres de la FPF et celles qui rassemblent des protestants issus de la migration.

Photo (Pasteure Jane Stranz) : D.R.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=129


Document