Unité des chrétiens
https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=150

Janvier 2016



Trentième Festival de la BD Chrétienne

 

11 avril 2016 2016

28 janvier 2016 / Angoulême

Du 28 au 31 janvier 2016 la 30e édition de la BD chrétienne a eu lieu pendant le 43e Festival de la BD d’Angoulême. Un faux boulot de Le Cil Vert paru chez Delcourt, a remporté le prix du jury oecuménique, grâce à son regard « aussi drôle qu’incisif » présentant un jeune animateur de séjours de vacances pour des personnes atteintes d’un handicap. Les rêveurs lunaires de Cédric Villani et Baudoin ont obtenu la mention spéciale du jury pour le portrait qu’ils ont brossé de quatre génies, qui au cœur de la barbarie de la seconde guerre mondiale ont changé l’histoire par leurs inventions. Les prix ont été remis le 28 janvier dans l’Église Saint-Martial d’Angoulême par le pasteur luthérien Jean-Pierre Molina, président du jury oecuménique. (d’après angouleme.catholique.fr)



 


Décès du professeur Raphaël Picon

 

11 avril 2016 2016

21 janvier 2016 / Paris

Le professeur Raphaël Picon est décédé le 21 janvier 2016 à Paris à l’âge de 47 ans,
des suites d’une maladie. Assesseur de l’Institut supérieur d’études œcuméniques, il
fut, également, professeur de théologie pratique et doyen de l’Institut protestant de théologie, la maison où il a commencé ses études poursuivies à New York (Union Theological Seminary) et à Tripoli (Liban) à la Faculté de théologie orthodoxe Saint-Jean Damascène. Le président du Conseil national de l’Église protestante unie de France, Laurent Schlumberger, saluait cet « orateur créatif et passionné », qui avant de devenir professeur, fut pasteur à Rueil et Nanterre, le Havre et Lillebonne au sein de l’Église réformée de France à l’époque. Le doyen de la Faculté de théologie de l’Institut catholique de Paris, le frère Thierry-Marie Courau, o.p., regrettait, quantà lui, le départ d’« un partenaire de grande qualité humaine, théologique et oecuménique ». L’Institut protestant de théologie a prévu une journée d’hommage le 11 avril 2016 au cours de laquelle sera inaugurée une plaque commémorative dans l’amphithéâtre de la Faculté de théologie. (d’après eglise-protestante-unie.fr, icp.fr/theologicum et iptheologie.fr)

Photo : D.R.



 


Rencontre œcuménique prêtres-pasteurs-diacres

 

24 mars 2016 2016

21 janvier 2016 / Vanves

À l’occasion de la semaine de prières pour l’unité des chrétiens, le diocèse de Nanterre organise depuis 2010, une rencontre prêtres-pasteurs-diacres. Ce rendez-vous oecuménique, qui a eu lieu le 21 janvier 2016, au monastère Sainte-Bathilde chez les Bénédictines de Vanves, avait pour thème cette année « la place des malades dans nos communautés ». Les interventions de membres de différentes confessions ont permis au cours de fructueux échanges un éclairage sur les pratiques des uns et des autres. Mère Marie Madeleine, la prieure, a fait part de l’expérience qu’elle a pu acquérir au sein de sa communauté auprès des sœurs malades, tout en faisant prendre conscience aux participants comment ces personnes, souvent clouées au lit, peuvent aider les chrétiens à avancer sur le chemin de l’unité. Le repas, le goûter, les temps de prières partagées, ont ponctué la journée oecuménique réunissant une cinquantaine de participants, dont l’évêque catholique du lieu Mgr Michel Aupetit. Une rencontre, qui a non seulement favorisé la meilleure connaissance mutuelle des disciples du Christ, mais a aussi présenté la manière dont la théologie incarnée dans l’expérience pastorale des différentes traditions chrétiennes peut devenir un ferment d’unité. (d’après Christine Roberge)

Photo : D.R.
Des participants à la rencontre au moment du déjeuner.



 


Index mondial de persécution des chrétiens 2016

 

11 avril 2016 2016

12 janvier 2016 / Paris

L’association Portes ouvertes a présenté son nouvel index mondial de persécution des chrétiens le 12 janvier 2016, à Paris, lors d’une conférence de presse et a indiqué que pour la période du 1er novembre 2014 au 31 octobre 2015 « au moins 7100 chrétiens » ont été tués « pour des raisons liées à leurs croyances ». Même si une hausse de 63 % par rapport à l’année précédente est observée, la publication souligne qu’il s’agit d’un chiffre « en dessous de la réalité » comprenant uniquement les « assassinats de chrétiens prouvés de manière certaine ». En effet, trois catégories d’assassinat n’ont pas pu être comptabilisées de manière exhaustive : celle des « oubliés », dont la mort n’est pas rapportée dans les médias, celle des « fragilisés » - les chrétiens tués, car devenus très vulnérables en raison d’une guerre comme en Syrie ou en Centrafrique - et enfin les chrétiens « étouffés » qui décèdent en raison d’une discrimination à long terme les privant des droits les plus élémentaires tels que l’accès à l’eau potable et aux soins médicaux par exemple au Mexique ou encore au Nigéria du Nord.

Dans trente-cinq pays sur les cinquante, que comprend l’index, « l’extrémisme islamique » est indiqué comme « la première source » des représailles, qui n’ont pas épargné, pour cette période, au moins 2406 églises chrétiennes, soit plus du double de l’année dernière. (d’après portesouvertes.fr et protestants.org)



 


Concert œcuménique

 

15 avril 2016 2016

30 janvier 2016 / Paris

Pour son huitième concert œcuménique, l’association Enjeux de l’étude du christianisme des origines a réuni cinq chorales catholiques et cinq orthodoxes le 30 janvier 2016 en l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile à Paris. Les communautés chaldéenne, copte, maronite, grecque, russe, bulgare, roumaine, géorgienne, syromalabare et latine se sont succédées pour chanter la miséricorde divine dans leur langue liturgique.

Distribuée à l’entrée, la traduction en français des chants permettait de goûter la richesse spirituelle de ces Églises, qui ont présenté chacune une intention de prière à laquelle l’assemblée répondait par un « Kyrie eleison ». Le « Notre Père » récité en araméen par un chaldéen irakien réfugié de Mossoul, et la bénédiction finale donnée par les prêtres des différentes communautés clôturaient le concert œcuménique, qui, tout en évoquant la détresse humaine, notamment celle des chrétiens persécutés, chantait le Dieu de la miséricorde. (d’après Marie-B. Riondel, eecho.fr)

Photo : D.R.
La chorale de l’Église copte orthodoxe lors du concert œcuménique.



 


Le Centre œcuménique Istina a un nouveau directeur

 

9 février 2016 2016

15 janvier 2016 / Paris

Le 15 janvier 2016, à la veille de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne, le frère Franck Lemaître, o.p., fut nommé directeur du Centre d’études œcuméniques Istina, en succédant ainsi au frère Michel Mallèvre, qui reste rédacteur en chef de la revue portant le même nom. Directeur du Service national pour l’unité des chrétiens à la Conférence des évêques de France de 2009 à 2015 et rédacteur en chef de la revue Unité des Chrétiens pour la même période, Franck Lemaître a également dirigé le Centre Unité chrétienne à Lyon. Depuis le 22 juillet 2014, il est consulteur du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Fondé en 1928 par les dominicains, le Centre Istina œuvre au rapprochement des chrétiens de toutes confessions. Son directeur est désigné par le prieur provincial de la Province dominicaine de France. (d’après istina.eu)

Photo : D.R.



 


Réunion des primats de la Communion anglicane

 

11 avril 2016 2016

11-15 janvier 2016 / Cantorbéry

Du 11 au 15 janvier 2016, trente huit primats de la Communion anglicane se sont réunis à Cantorbéry afinde discuter notamment de la reconnaissance par l’Église épiscopalienne des États-Unis [TEC] des unions de personnes de même sexe. En condamnant tous « préjugés homophobes » et en réitérant leur volonté « d’oeuvrer ensemble » pour offrir des accompagnements pastoraux à toutes personnes « indépendamment de leurs orientations sexuelles », les primats ont réaffirmé le mariage, suivant « la doctrine traditionnelle de l’Église » et « l’enseignement de l’Écriture », comme une « union à vie dans la fidélité d’une femme et d’un homme ». Affirmant « leur volonté unanime de cheminer ensemble » les participants ont toutefois exprimé leur « distance » par rapport à la décision de TEC en « exigeant » de cette dernière de ne plus « représenter [la Communion anglicane] dans les instances œcuméniques » et de ne plus se prononcer sur « les questions de doctrine ou de stratégie » pour une période de trois ans. Les hiérarques ont souhaité la création d’un groupe de travail dédié à ce problème, dont l’objectif sera de « rebâtir la confiance mutuelle ». Ils ont aussi décidé de se rencontrer de nouveau en 2017 et 2019 avant la Conférence de Lambeth, qui aura lieu en 2020. L’archevêque de Cantorbéry a souhaité que cette conférence véhicule « le même esprit révolutionnaire » que la Conférence de Lambeth de 1920, notamment en ce qui concerne l’appel adressé « à tous les chrétiens de se repentir pour leurs divisions ».

Revenant sur la rencontre des primats, Justin Welby a tenu à souligner, dans son discours d’ouverture du synode général de l’Église anglicane à Londres le 15 février 2016, « qu’aucun groupe [libéral ou conservateur] ne détient toute la vérité ». En saluant la « bienveillance » avec laquelle les évêques épiscopaliens ont accepté « les conséquences » de leur position sur l’homosexualité, il a invité les uns et les autres à résister à « la soif de pouvoir, maquillée en sens de l’ordre ». (d’après primates2016.org, archbishopofcanterbury.org et La Croix)

Photo : © primates2016.org



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://unitedeschretiens.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=150


Document